La Banque Laurentienne cherche son prochain président

Réjean Robitaille... (Photo CNW / Banque Laurentienne du Canada)

Agrandir

Réjean Robitaille

Photo CNW / Banque Laurentienne du Canada

Le président et chef de la direction de la Banque Laurentienne (T.LB), Réjean Robitaille, prendra sa retraite le premier novembre 2015, après neuf ans à ce poste et 27 ans à l'emploi de la banque.

En annonçant ce départ hier, le conseil d'administration de la Laurentienne a aussi indiqué «que le processus de relève est en cours et que le nom du successeur de M. Robitaille sera annoncé prochainement».

Selon la présidente du conseil, Isabelle Courville, «la banque a connu une croissance remarquable sous le leadership de Réjean Robitaille et s'est positionnée comme un joueur important dans des créneaux spécialisés au Canada. Elle a doublé sa taille et a connu huit années consécutives de profitabilité record, tout en augmentant son dividende de 86%. Réjean nous laisse un héritage important, une banque solide et une équipe talentueuse».

«Excellente santé financière»

Pour sa part, Réjean Robitaille, qui est âgé de 54 ans, a indiqué «qu'après mûre réflexion, [il en est] suis venu à la décision que le moment était venu de [se] retirer».

«La Banque est en excellente santé financière et bien qu'au cours des dernières années, nous ayons eu à faire face à de nombreux défis, nous avons su nous adapter à cet environnement nouveau et difficile et continuer de progresser, grâce au travail remarquable et au dévouement de l'ensemble de nos employés», a-t-il expliqué.

À l'instar des cinq autres présidents de banques canadiennes qui ont pris leur retraite depuis trois ans, Réjean Robitaille quittera la présidence de la Laurentienne en novembre prochain avec un patrimoine personnel bien nanti.

Rémunération

Selon la plus récente circulaire de direction de la banque, datée d'avril 2014, son régime de retraite particulier vaut 3,7 millions en prestations à payer, auquel s'ajoute un avoir d'au moins 8,8 millions en actions et unités d'actions de la banque.

Par ailleurs, au cours des derniers exercices, la rémunération totale de M. Robitaille (salaires, primes, avantages divers) a progressé d'une valeur de 2,0 millions en 2011 à 3,3 millions en 2013, le plus récent montant dévoilé. Sa rémunération pour l'exercice 2014 terminé en octobre dernier sera divulguée très bientôt avec la prochaine circulaire de direction.

Depuis son embauche à la Banque Laurentienne en 1988, M. Robitaille a occupé divers postes de direction, dont celui de premier vice-président et trésorier, et celui de premier vice-président directeur des services financiers aux particuliers et aux entreprises.

Il a été promu président et chef de la direction en décembre 2006, après six mois au poste de premier vice-président directeur et chef de l'exploitation.

La Banque Laurentienne en un coup d'oeil

(pour l'exercice terminé le 31 octobre 2014)

  • Siège social: Montréal
  • Date de fondation: 1846
  • Activités: 1,5 million de clients, 3667 employés, 152 succursales
  • Revenu total: 874 millions
  • Bénéfice net: 140 millions
  • Actif total: 34,8 milliards
  • Actifs administrés: 41 milliards
  • Capitalisation boursière: (au 21 janvier 2015): 1,37 milliard
  • Principaux actionnaires: fonds BlackRock (9,7%), fonds Dimensional (3,5%), Clarington Capital (2,7%), Claymore Investments (2,2%), Placements Montrusco Bolton (1,7%)

Sources: Banque Laurentienne, Bloomberg




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer