Télémarketing: Québec Loisirs mis à l'amende

L'entreprise Québec Loisirs soutient qu'une erreur informatique est à l'origine... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne

L'entreprise Québec Loisirs soutient qu'une erreur informatique est à l'origine de son accroc aux règles sur les télécommunications non sollicitées.

La compagnie, qui vend des livres et des disques à l'échelle nationale, a dû s'acquitter d'une amende de 200 000 $ pour avoir fait des appels de télémarketing non sollicités auprès de consommateurs inscrits sur la Liste nationale des numéros de télécommunication exclus (LNNTE) afin de promouvoir ses produits.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) en a fait l'annonce par voie de communiqué, mercredi, précisant que ces appels constituaient «une violation des règlements compte tenu du fait que Québec Loisirs n'était pas abonnée à cette liste et n'avait pas payé tous les frais applicables à l'administrateur de la LNNTE».

L'entreprise s'est défendue, mercredi, d'avoir agi de façon malintentionnée, assurant par ailleurs avoir pleinement collaboré avec l'organisme de réglementation indépendant dès que les plaintes lui ont été signalées.

«Les filtres informatiques qui servaient à éliminer les noms qui ne devaient pas être appelés n'ont pas bien fonctionné. On en a échappé. C'est un incident, pour nous, tellement malheureux. On aurait tellement voulu l'éviter», a laissé tomber Monique Girouard, directrice du service à la clientèle chez Québec Loisirs.

Il s'agit d'une amende particulièrement salée pour une entreprise de cette taille, a-t-elle reconnu.

«Ce n'est pas rien, 200 000 $. C'est sévère; c'est très dur à prendre. Mais c'est la loi. Je ne suis pas en mesure de vous dire comment (le CRTC) a évalué le montant, mais c'est évident que c'est un coup dur pour nous», s'est désolée Mme Girouard.

En plus d'avoir versé son amende, la compagnie s'est engagée à mettre fin «à ses anciennes pratiques de télémarketing», a indiqué le CRTC dans son communiqué, ce qu'a confirmé Québec Loisirs.

Joint en fin de journée, mercredi, le CRTC n'a pu confirmer la version des faits de l'entreprise.

La LNNTE été lancée en 2008 pour protéger les Canadiens contre les télécommunications non sollicitées. Plus de 12 millions de numéros y sont actuellement inscrits.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer