Hexagone refuse de confirmer la transaction avec Fayolle

Le président du conseil d'administration d'Hexagone, Mario Bertrand,... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le président du conseil d'administration d'Hexagone, Mario Bertrand, indique que les accords finaux ne sont pas signés et que l'argent n'a pas été encaissé dans la transaction Payette/Fayolle.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Une partie de bras de fer se joue concernant l'avenir d'Hexagone, l'entreprise de construction qui a racheté une partie de l'empire Accurso au printemps 2013. L'acquéreur et le vendeur se contredisent publiquement sur la vente d'une division employant 250 des 2000 employés du Groupe Hexagone.

La transaction Payette/Fayolle n'est pas conclue, fait savoir Mario Bertrand, président du conseil d'administration d'Hexagone, dans une déclaration faite à La Presse. Les accords finaux ne sont pas signés, l'argent n'a pas été encaissé. Tout cela «est le fruit d'un débordement d'enthousiasme ou d'amateurisme de la part des communicants de Fayolle», poursuit, cinglant, M. Bertrand, qui était sur le chemin de retour au Québec quand il a transmis ses commentaires.

De son côté, Fayolle persiste et signe. «Ce qui est écrit dans le communiqué de presse est tout exact. La transaction sera complétée le 1er septembre, a soutenu Isabelle Perras, porte-parole de Fayolle Canada dans ce dossier, après qu'on l'a mise au courant de la déclaration de M. Bertrand. Pour nous, il était important de rassurer les 250 employés, qui sont compétents et qui sont inquiets de ce qui va arriver de leur travail, qu'il y a une organisation prête à les accueillir. Il reste des détails à signer, mais pour nous, c'est chose faite», dit-elle.

Des contradictions

Hier, Fayolle Canada a annoncé dans un communiqué que sa filiale Les Excavations Payette se portait acquéreur des éléments d'actif des activités de génie civil du groupe Hexagone. L'acquisition porte sur les éléments reliés aux expertises en égouts et aqueducs, asphalte, bordures, trottoirs et les actifs de la filiale Houle H20.

«Cette transaction nous permet d'élargir l'éventail de notre offre et d'assurer une meilleure synergie dans le groupe», disait Bruno Fayolle, président et chef de la direction de Fayolle Canada, dans ce même communiqué.

L'annonce de Fayolle venait contredire un communiqué précédent d'Hexagone, publié vendredi dernier, qui soutenait qu'il était prématuré de conclure à une transaction. Le groupe y précisait n'avoir reçu aucune offre d'achat la liant à cette date.

Créée en 2006, Fayolle Canada est une filiale du groupe français Fayolle. Elle compte 650 employés et représente un volume d'affaires de 600 millions. L'entreprise oeuvre dans les domaines de la construction et du génie civil. Elle a acquis Les Excavations Payette en 2010. Payette fait des travaux d'excavation, de génie civil, de décontamination et de déneigement.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Hexagone serait scindé en deux

    Québec

    Hexagone serait scindé en deux

    Le groupe québécois de construction Hexagone, qui avait racheté une bonne partie de l'empire de Tony Accurso, sera scindé en deux prochainement, a... »

  • Hexagone garde espoir de trouver son chevalier blanc

    Économie

    Hexagone garde espoir de trouver son chevalier blanc

    Le Groupe Hexagone a toujours espoir de trouver un chevalier blanc pour conserver le contrôle de l'entreprise, plutôt que vendre ses divisions à la... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer