Aimia maintient son siège social à Montréal

Aimia a estimé que la vente de Nectar... (Photo fournie par Aimia)

Agrandir

Aimia a estimé que la vente de Nectar permettrait à l'entreprise montréalaise de se concentrer sur Aéroplan, son actif le plus rentable, et de simplifier ses activités.

Photo fournie par Aimia

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La firme montréalaise Aimia, pionnière mondiale de l'industrie de la fidélisation connue auparavant sous le nom d'Aéroplan, a décidé de maintenir son siège social à Montréal.

L'entreprise vient de déménager et aura dorénavant pignon sur rue au coeur du Quartier international. Elle occupera un édifice de 35 étages, la Tour Aimia-Altoria, un immeuble commercial et résidentiel situé à l'intersection de l'avenue Viger et de la côte du Beaver Hall.

Quelque 400 employés d'Aimia y travailleront.

Aimia, qui mène des opérations dans une vingtaine de pays, déménage afin de poursuivre son expansion, précisant que ses anciens bureaux ne reflétaient plus ses «ambitions».

Selon le vice-président de la firme, Philippe Burton, il n'a jamais été question de quitter la métropole pour Toronto, par exemple, comme l'ont fait plusieurs autres entreprises. Il précise que plusieurs employés travaillent déjà dans la Ville-Reine, mais que tous les dirigeants sont et demeureront à Montréal.

Aimia a par ailleurs décidé de mettre en valeur dans son édifice quelque 90 oeuvres d'art, dont 50 d'artistes québécois.

Aimia emploie plus de 4300 personnes à travers le monde.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer