Le Groupe Lemay pilote un important projet en Haïti

Le Groupe Lemay a conçu les plans pour le nouveau... (PHOTO FOURNIE)

Agrandir

Le Groupe Lemay a conçu les plans pour le nouveau siège social de la Banque de la République d'Haïti, ainsi que du Champ-de-Mars, à Port-au-Prince.

PHOTO FOURNIE

Sans tambour ni trompette, le groupe québécois Lemay achève ces jours-ci la construction d'un des premiers bâtiments institutionnels majeurs à sortir de terre en Haïti depuis le tremblement dévastateur de janvier 2010.

La firme spécialisée en architecture et en urbanisme a piloté la construction du tout nouveau siège social de la Banque de la République d'Haïti (BRH), dans le centre historique de Port-au-Prince, a appris La Presse Affaires. L'immeuble écologique de 15 millions de dollars devrait être terminé au cours des prochaines semaines.

«Ce qui est intéressant de ce projet-là, c'est que c'est l'un des premiers premiers bâtiments publics achevés post-tremblement de terre, a expliqué René Hubert, urbaniste associé principal chez Lemay. L'autre volet, c'est qu'on voulait faire un exemple avec un bâtiment qui inclurait les caractéristiques d'un bâtiment LEED.»

L'immeuble de 6000 mètres carrés a été construit selon les plus hautes normes parasismiques et paracyclones, révisées à la hausse après la tragédie de 2010. Plus de 360 pieux en acier ont été utilisés.

Le nouveau siège de la BRH a aussi intégré de nombreux critères environnementaux, dont une toiture végétalisée, un système de récupération des eaux de pluie et des panneaux solaires. Un centre de congrès d'une capacité de 1500 personnes a également été érigé.

Présence marquée en Haïti

Lemay a racheté l'automne dernier les trois filiales québécoises du groupe IBI, soit DAA, Cardinal Hardy Architectes et Martin Marcotte/Architectes. IBI-DAA avait une présence importante - et discrète - depuis une vingtaine d'années en Haïti et dans les Caraïbes, ce qui donne par ricochet un accès à ce marché au Groupe Lemay.

«On travaille avec le gouvernement ici depuis longtemps, avec le ministère des Travaux publics, de la Planification, du Tourisme, de l'Environnement, a expliqué René Hubert. Nous sommes là en appui au développement de la planification stratégique pour le pays.»

L'entreprise a par exemple aidé le gouvernement haïtien à préparer le plan stratégique pour la reconstruction du pays. Cette feuille de route a été présentée à New York en mars 2010 aux bailleurs de fonds internationaux, qui ont promis 11 milliards US pour aider à rebâtir les infrastructures haïtiennes.

«Finalement, les choses commencent à aboutir, il y a beaucoup de chantiers à travers le pays», a souligné M. Hubert, joint cette semaine à Port-au-Prince.

Parmi les projets auxquels le groupe prend part, Lemay a conçu le plan directeur pour le Champ-de-Mars, important secteur de la capitale qui a abrité plus de 40 000 victimes du tremblement de terre. Le chantier devrait être bouclé au printemps, s'est réjouie Stéphanie Villedrouin, ministre haïtienne du Tourisme.

«C'est sûr que c'est une plaque tournante très importante pour Port-au-Prince, a dit la ministre à La Presse Affaires. Dans toute grande ville, il y a toujours un lieu de référence, et on peut dire que le Champ-de-Mars est ce lieu ici. Ça va être un centre culturel et touristique majeur pour la capitale.»

Selon Mme Villedrouin, ce projet marque un tournant dans la relance du pays. «Je pense que c'est plus qu'une étape: cela montre cette envie du gouvernement d'aller de l'avant, de rénover ses infrastructures et de mettre en place des modèles de développement économique intéressants pour la capitale.»

Rebond du tourisme

Haïti mise gros sur le développement touristique depuis le tremblement de terre de 2010, un pari qui semble porter ses fruits. Plusieurs transporteurs aériens ont commencé à offrir des liaisons directes - dont le montréalais Transat - et une série d'hôtels ont été érigés. Un important projet touristique est aussi en préparation dans le sud du pays, auquel prend part le Groupe Lemay. «Les chiffres sont là et parlent d'eux-mêmes, a fait valoir la ministre du Tourisme, Stéphanie Villedrouin. Nous avons commencé l'année 2012 avec 320 000 touristes, en 2013, on a eu une augmentation de 20 %, ce qui était la plus grande des 10 dernières années.» Plusieurs magazines internationaux ont nommé récemment Haïti comme l'une des destinations incontournables de 2015.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer