La Banque mondiale envisage 3 milliards d'aide pour l'Ukraine

La Banque mondiale (BM) a indiqué lundi être prête à apporter cette année... (Photo KONSTANTIN CHERNICHKIN, Reuters)

Agrandir

Photo KONSTANTIN CHERNICHKIN, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La Banque mondiale (BM) a indiqué lundi être prête à apporter cette année «jusqu'à 3 milliards de dollars» d'aide à l'Ukraine, en proie à de graves difficultés financières et à une profonde crise politique.

«Le groupe de la Banque mondiale a reçu une demande d'aide du gouvernement intérimaire ukrainien et se tient prêt à venir en aide au peuple ukrainien», a indiqué l'institution dans un communiqué, sans préciser quelle forme prendrait cette aide.

La Banque mondiale, mastodonte du développement, indique seulement que le montant de l'assistance pourrait atteindre «jusqu'à 3 milliards de dollars».

Investies fin février après la destitution du président Viktor Ianoukovitch, les nouvelles autorités de Kiev ont déjà demandé l'assistance financière du Fonds monétaire international, dont elles attendent «au moins» quinze milliards de dollars, après avoir clamé que les caisses de l'État «étaient vides».

Selon la Banque mondiale, l'Ukraine est confrontée à plusieurs «défis d'envergure» qui vont requérir une action «urgente», mais également sur le plus long terme.

«Nous allons de l'avant avec une série de projets en préparation et nous voulons aider le gouvernement à mettre en oeuvre les réformes qui sont requises d'urgence pour remettre l'économie sur une trajectoire viable», a détaillé le président de la BM, Jim Yong Kim, cité dans le communiqué.

Selon la Banque mondiale, un éventuel programme d'assistance à l'Ukraine, qui devra encore être approuvé par les États membres de l'institution, devra notamment permettre de rétablir la stabilité économique, s'attaquer «en profondeur» à la corruption et réformer le secteur énergétique - un des points de friction entre Kiev et le FMI.

La Banque mondiale, dont les États-Unis sont le principal actionnaire, finance déjà pour 3,7 milliards de dollars de projets existants en Ukraine notamment dans l'approvisionnement en eau et les infrastructures routières.

En pleine crise sur la Crimée, la Russie a annoncé lundi qu'elle allait présenter «ses propres propositions» aux Occidentaux, pour «ramener la situation dans le cadre du droit international» alors que Kiev accuse Moscou d'«agression».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer