Rio Tinto gèle les salaires des non-syndiqués en prévision d'une année difficile

Le géant minier Rio Tinto a gelé les salaires de son effectif mondial non... (PHOTO archives BLOOMBERG)

Agrandir

PHOTO archives BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne
Montréal

Le géant minier Rio Tinto a gelé les salaires de son effectif mondial non syndiqué, ce qui comprend plusieurs employés au Canada, en expliquant se préparer à une année difficile.

Dans une note transmise aux employés, le chef de la direction, Sam Walsh, a indiqué que les efforts de réductions des coûts des trois dernières années n'avaient pas suffi pour contrebalancer l'impact de la chute des prix des métaux et les perspectives peu encourageantes de 2016.

Le gel des salaires est imposé à l'ensemble du personnel, incluant le chef de la direction.

M. Walsh a indiqué dans sa note que cette décision avait été « très difficile » à prendre, mais qu'elle était nécessaire compte tenu du contexte du marché.

Il s'agit du premier gel de salaire en plus d'une décennie pour la division mondiale de l'aluminium de Rio Tinto, établie à Montréal.

Les activités canadiennes de la société, incluant celles qui ne sont pas liées à l'aluminium, comptent un total d'environ 12 000 employés. Le nombre de travailleurs non syndiqués n'était pas disponible.

L'allocation de primes sera maintenue, mais Rio Tinto a l'intention de réduire les voyages d'affaires en faisant un meilleur usage de la technologie.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer