Une réunion de la Fed sans changement prévu des taux

La présidente de la Fed, Janet Yellen, ne... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La présidente de la Fed, Janet Yellen, ne tient pas de conférence de presse pour cette réunion ordinaire.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La Réserve fédérale américaine (Fed) a commencé mardi une réunion monétaire de deux jours où elle devrait laisser les taux d'intérêt inchangés, estiment la plupart des économistes, et s'interroger sur la mollesse de l'inflation.

«Le Comité de politique monétaire (FOMC) a commencé sa réunion à 13h locales comme prévu», a indiqué mardi une porte-parole de la Réserve fédérale.

Un communiqué sera publié mercredi à 14h. La présidente Janet Yellen ne tient pas de conférence de presse pour cette réunion ordinaire.

«On ne s'attend pas à une décision de politique monétaire», a estimé Chris Low, économiste pour FTN Financial. «Il est quasiment certain que l'inflation va dominer les débats économiques comme elle l'a fait en dehors de l'enceinte de la Fed», a-t-il souligné.

L'inflation a ralenti ces derniers mois pour rester obstinément sous la cible des 2% de la Fed, à 1,4% sur un an en mai, selon l'indice PCE. Janet Yellen a récemment assuré que cette faiblesse était le fait de «facteurs temporaires» mais elle inquiète cependant certains membres du Comité monétaire.

La banque centrale pourrait annoncer par ailleurs qu'elle va débuter la réduction du volume de ses actifs au bilan en septembre mais plusieurs économistes doutent que cette décision intervienne dès maintenant.

Cette annonce pourrait en effet secouer les marchés financiers car à moyen terme elle est synonyme d'un durcissement de la politique monétaire.

Un tel geste pourrait paraître «faucon», selon Michael Gapen de Barclays Research, utilisant une expression synonyme d'un resserrement des taux d'intérêt afin de juguler une inflation à venir.

Mais «les données économiques actuelles ne plaident pas pour une normalisation plus rapide de la politique monétaire», affirme cet économiste.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer