Contrat historique d'Hydro-Québec: Couillard se montre satisfait

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard... (PHOTO Pascal Ratthé, archives La Presse)

Agrandir

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard

PHOTO Pascal Ratthé, archives La Presse

(Shanghaï) De Shanghaï, le premier ministre du Québec Philippe Couillard a accueilli la nouvelle de l'entente d'approvisionnement avec l'État du Massachusetts avec un contentement évident, soulignant que le gouvernement du Québec avait été intimement associé durant tout le processus des longues négociations qui viennent d'aboutir.

«Hydro-Québec produit 200 térawatts-heure d'hydro-électricité, dont 170 pour la consommation intérieure et 30 pour les exportations. Le contrat vient ajouter 9,4 térawatts-heure qui vont être dédiés aux exportations», a précisé Philippe Couillard.

Selon le premier ministre, il est trop tôt pour évaluer les retombées financières que ces surplus de vente d'électricité à l'étranger vont générer pour le gouvernement. Il faut d'abord signer l'entente et connaître tous les éléments de la négociation avant d'anticiper toute hausse du dividende d'Hydro-Québec au gouvernement.

Philippe Couillard ne croit pas que l'enfouissement d'une partie de la ligne de transport, tant au Québec qu'aux États-Unis, va relancer le mécontentement des résidants de la région de St-Adolphe d'Howard qui souhaitent eux aussi qu'Hydro-Québec protège leur environnement.

«C'est un câble d'exportation, ce n'est pas une ligne de branchement domestique comme c'est le cas dans les Laurentides», a rappelé le premier ministre.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer