Shell Canada interrompt ses activités au nord de Fort McMurray

Hier soir, Suncor a annoncé sur les réseaux... (PHOTO THE CANADIAN PRESS/HO-CBC-Terry Reith)

Agrandir

Hier soir, Suncor a annoncé sur les réseaux sociaux qu'elle «réduisait la production dans ses installations régionales afin de permettre aux employés et à leurs familles de se mettre en sûreté».

PHOTO THE CANADIAN PRESS/HO-CBC-Terry Reith

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dan Healing
La Presse Canadienne
CALGARY

Le gigantesque incendie qui fait rage au coeur de la région des sables bitumineux de l'Alberta constitue un autre dur coup pour cette industrie, déjà frappée par la chute des prix du pétrole.

Shell Canada a interrompu mercredi toutes ses activités à son site d'exploitation d'Albian Sands, à environ 70 km au nord de Fort McMurray. Le porte-parole Cameron Yost a indiqué que la pétrolière voulait d'abord se concentrer sur l'évacuation de ses employés et de leur famille, mais qu'elle souhaitait aussi libérer des chambres dans son camp industriel qui peut accueillir 2000 travailleurs.

L'incendie a forcé mardi l'évacuation des 80 000 habitants de Fort McMurray, qui doivent maintenant se reloger.

Tous les vols en partance et à destination de l'aéroport international de Fort McMurray, au sud-est de la ville, ont été annulés mercredi.

Shell utilise ses pistes d'atterrissage pour transporter ses employés et leur famille à Calgary ou Edmonton, et a prêté deux équipes pour lutter contre les flammes.

Ses deux mines de sables bitumineux d'Albian Sands peuvent produire jusqu'à 255 000 barils de pétrole par jour.

Suncor Energy a aussi réduit ses activités et ses effectifs aux mines de Millennium et de North Steepbank, son plus important site d'exploitation, situé juste au nord de Fort McMurray. La pétrolière ne craint pas cependant que les flammes se rendront jusqu'à ces sites, déjà éloignés des incendies. Par mesure préventive, les employés jugés non essentiels ont toutefois été évacués, a précisé le porte-parole de Suncor, Paul Newmarch.

Les sables bitumineux du Canada représenteraient la troisième réserve de pétrole brut du monde, avec 166 milliards de barils d'«huile récupérable», sur 142 000 kilomètres carrés.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer