Les sociétés aurifères AuRico et Alamos fusionnent

Deux sociétés aurifères canadiennes de taille moyenne, Alamos Gold et AuRico... (Photo archives AP)

Agrandir

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Montréal

Deux sociétés aurifères canadiennes de taille moyenne, Alamos Gold et AuRico Gold, ont annoncé lundi s'être entendues pour fusionner dans le cadre d'une transaction évaluée à 1,5 milliard de dollars US.

La nouvelle entreprise détiendra des mines en exploitation en Ontario et au Mexique, ainsi qu'une participation minoritaire dans une société essaimée travaillant sur un projet en Colombie-Britannique.

Les actionnaires des deux minières détiendraient chacun la moitié d'une nouvelle entreprise qui possédera la mine Young-Davidson en Ontario et deux mines en activité au Mexique, soit le projet Mulatos d'Alamos (T.AGI) et le projet El Chanate d'AuRico (T.AUQ) .

Ils obtiendraient aussi des actions d'une société essaimée appelée AuRico Metals, qui détiendra un certain nombre d'actifs miniers, incluant le projet Kemess dans le nord de la Colombie-Britannique.

La nouvelle Alamos Gold conservera environ 5 % des actions de la division essaimée et lui allongera environ 20 millions de dollars US en espèces dès le départ. En plus du projet de cuivre Kemess, AuRico Metals mettrait la main sur une source de revenus générés par l'exploitation d'Alamos Gold.

Le chef de la direction d'Alamos, John McCluskey, conservera le même poste au sein de la nouvelle Alamos Gold, tandis que le chef de la direction d'AuRico, Scott Perry, deviendra le président exécutif de son conseil d'administration.

Avant d'aller de l'avant, la transaction devra obtenir l'approbation des deux tiers des actionnaires de chacune des sociétés, qui sont toutes deux établies à Toronto.

Dans certaines circonstances, si la transaction devait ne pas être conclue, Alamos recevrait 28,4 millions et AuRico, 37,5 millions.

L'action d'Alamos a lundi 49 cents, soit 6,6 %, pour terminer à 7,90 $ à la Bourse de Toronto, tandis que celle d'AuRico a gagné 31 cents, soit 8,2 $ à 4,09 $. La valeur boursière des deux entreprises est essentiellement la même, soit 1,01 milliard pour Alamos et 1,04 milliard de dollars pour AuRico.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer