Ovivo restera au Québec

Le président d'Ovivo Marc Barbeau... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

Le président d'Ovivo Marc Barbeau

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

En se départant de sa division liée aux pâtes et papiers, GLV n'aura presque plus d'employés au Québec et n'y aura pas vraiment de clients.

L'entreprise, qui prendra le nom de sa division de traitement de l'eau Ovivo, conservera quand même son siège social à Montréal

«Il n'y a aucun doute là-dessus, nous voulons garder le siège social au Québec, a déclaré le président d'Ovivo, Marc Barbeau, dans une entrevue téléphonique avec La Presse Affaires. Nous voulons faire grossir l'entreprise dans le domaine de l'eau ici pour en faire un joueur encore plus important sur la scène internationale.»

À l'heure actuelle, GLV fournit des produits et services à l'industrie des pâtes et papiers et à l'industrie du traitement de l'eau.

Le siège social compte environ 25 employés à Montréal, alors que la division des pâtes et papiers fait travailler une centaine de personnes à Trois-Rivières et environ 700 autres personnes à l'extérieur de la province. La division du traitement de l'eau, qui a près d'un millier d'employés à travers le monde, n'est pas présente au Québec.

«C'est historique, c'est en raison des entreprises que nous avons achetées dans le passé, soit américaines, soit anglaises, a expliqué M. Barbeau. La barrière de la langue a fait en sorte que ce sont des compagnies françaises qui dominent le marché du traitement de l'eau au Québec pour l'instant.»

Vente de la division des pâtes et papiers

GLV a annoncé mercredi soir son intention de vendre sa division des pâtes et papiers à la famille Verreault pour 65 millions de dollars. L'entreprise entend se concentrer sur l'industrie du traitement de l'eau.

«Nous allons utiliser les capitaux obtenus pour développer Ovivo et procéder à des acquisitions», a indiqué M. Barbeau.

Le fondateur de GLV, Laurent Verreault, conservera son poste de président du conseil d'administration de l'entreprise alors que Richard Verreault, actuellement président, chef de la direction et administrateur de GLV, quittera ces postes pour se consacrer à la division des pâtes et papiers, qui deviendra une société à capital fermé.

À la clôture de la transaction, prévue pour novembre, Marc Barbeau deviendra président et chef de la direction de l'entreprise, qui prendra le nom d'Ovivo.

Il a expliqué que GLV cherchait depuis quelques années à se concentrer dans le seul secteur du traitement de l'eau. L'entreprise s'était défaite de sa division du secteur minier en 2007 et avait commencé à chercher un acheteur pour la division des pâtes et papiers en 2010.

«Il y a eu des manifestations d'intérêt, il y a eu des discussions qui ont été assez loin, mais les offres n'étaient pas intéressantes», a raconté M. Barbeau.

Il y a six mois, GLV a décidé de faire un nouvel effort en raison des possibilités de croissance dans le traitement de l'eau. «Nous voulons être prêts pour des acquisitions, il y a des cibles intéressantes sur le marché», a expliqué M. Barbeau.

La famille Verreault a alors offert d'acquérir la division des pâtes et papiers, qui était à la base du Groupe Laperrière et Verreault.

Elle entend toutefois demeurer l'actionnaire principal de la nouvelle Ovivo.

Au cours des 45 prochains jours, GLV sollicitera l'intérêt d'acheteurs potentiels. La famille Verreault aura toutefois le droit de faire une offre égale à toute proposition supérieure.

Les actionnaires seront appelés à se prononcer au cours d'une assemblée extraordinaire. M. Barbeau a indiqué que GLV avait informé les principaux actionnaires de l'entreprise, soit la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Fidelity, mais sans négocier leur approbation.

Le marché s'est montré favorable: l'action de catégorie A de GLV a gagné 14 cents pour clôturer à 3,04$ à la Bourse de Toronto hier, un gain de 4,8% dans un marché baissier.

GLV

> Pâtes et papiers

> 25 employés à Montréal

> 100 employés à Trois-Rivières

> 700 à travers le monde

> Chiffre d'affaires : 220 millions

> Prix de vente : 65 millions

Ovivo

> Traitement de l'eau

> Siège social : Montréal

> Chiffre d'affaires : de 400 à 425 millions

> 1000 employés




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer