Le patron de CVTech quitte son poste

André Laramée était PDG de l'entreprise depuis 18... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

André Laramée était PDG de l'entreprise depuis 18 ans et il en est le deuxième actionnaire, avec une participation de 11%.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Dufour

À trois semaines de la tenue de l'assemblée annuelle du Groupe CVTech, entreprise de Drummondville spécialisée dans l'entretien de lignes électriques, le PDG André Laramée quitte son poste.

Il abandonne aussi son siège au conseil d'administration, mais deviendra «conseiller senior principal».

André Laramée était PDG de l'entreprise depuis 18 ans et il en est le deuxième actionnaire, avec une participation de 11%. Le Fonds de solidarité FTQ est le plus important, avec 24% des titres.

L'annonce s'inscrit dans le cadre d'une «transition de retraite», affirme Jacques Joly, président du conseil d'administration et PDG par intérim.

«C'est le fruit d'une réflexion personnelle de M. Laramée, et le conseil était très à l'aise de continuer à l'avoir autour de la table», dit-il.

Le conseil d'administration se préparait déjà depuis un certain temps à ce changement à la haute direction, car André Laramée avait laissé entrevoir la possibilité de partir, explique M. Joly. Celui-ci prévoit présenter un nouveau PDG prochainement, «fort probablement avant l'assemblée annuelle».

Certains observateurs s'attendaient aussi depuis un moment à ce que M. Laramée quitte ses fonctions. «Mais c'est tout de même un peu surprenant qu'il ne conserve pas au moins son siège au conseil», nous dit une source proche de l'entreprise. «Quelque chose a dû survenir récemment qui lui a fait dire qu'il ne voulait pas être là pour une autre année.»

Une surprise

Le changement à la haute direction est assurément une surprise pour les actionnaires, car il survient une semaine exactement après le dépôt de la circulaire de direction, un des principaux documents préparatoires à l'assemblée générale annuelle. Il est mentionné dans ce document qu'à titre de PDG du Groupe CVTech, André Laramée se présente pour solliciter un nouveau mandat comme administrateur.

L'assemblée des actionnaires devait initialement se dérouler le 18 juin, mais l'entreprise avait annoncé en mai un report au 23 juillet.

L'entreprise adoptera une nouvelle identité et dévoilera un nouveau logo à l'assemblée annuelle. Le Groupe CVTech deviendra alors Napec.

Le nouveau nom a été sélectionné de manière à mieux refléter le secteur dans lequel l'entreprise est active depuis la vente, il y a deux ans, des activités dans le secteur Systèmes CVT et produits connexes. Il s'agissait de la division qui se spécialisait dans les systèmes de transmissions de puissance à variation continue.

Au cours des deux dernières années, un ancien dirigeant de la société, Guy Aubert, a mené une bataille contre le conseil d'administration. Il avait tenté, sans succès, de provoquer un remaniement du conseil. M. Aubert avait affirmé publiquement que le conseil avait reçu une offre d'achat alléchante d'une entreprise américaine inscrite à la Bourse de New York et qu'il avait failli à son rôle de fiduciaire en omettant de la présenter aux actionnaires.

André Laramée avait alors répondu que les agissements de Guy Aubert nuisaient au développement de l'entreprise et étaient en partie responsables de la stagnation du cours de l'action.

Le titre de CVTech a reculé de 2 cents, à 85 cents, hier à la Bourse de Toronto.

Il n'a pas été possible d'obtenir les commentaires d'André Laramée. De son côté, le Fonds de solidarité FTQ, par l'entremise de son porte-parole, a fait savoir que l'organisme n'avait aucun commentaire à formuler.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer