Suncor hausse son dividende de 15%

Le conseil de Canadian Oil Sands a accusé... (PHOTO D'ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le conseil de Canadian Oil Sands a accusé Suncor de profiter des turbulences «sans précédent» de l'industrie de l'énergie.

PHOTO D'ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Lauren Krugel

Suncor Énergie (T.SU) a augmenté son dividende trimestriel de 15% pour le porter à 23 cents par action, à peine neuf mois après l'avoir fait grimper de 54%.

Le conseil d'administration de la pétrolière de Calgary a aussi approuvé un programme de rachat d'actions additionnel de jusqu'à 1 milliard de dollars, assujetti aux approbations réglementaires.

La plus grande société énergétique du Canada a fait ces annonces tard lundi soir, alors qu'elle affichait un bénéfice d'exploitation du quatrième trimestre légèrement inférieur à celui de la même période un an plus tôt. Ses résultats se sont en outre avérés moins importants que ceux attendus par les analystes.

Le bénéfice d'exploitation des trois derniers mois de 2013 s'est établi à 973 millions, contre celui de 988 millions réalisé à la même période l'année précédente.

Le bénéfice d'exploitation par action s'est chiffré à 66 cents, tandis que les analystes interrogés par Thomson Reuters misaient en moyenne sur un bénéfice de 78 cents par action.

Le bénéfice net, qui tient compte des éléments non récurrents, s'est établi à 443 millions, soit 30 cents par action, comparativement à une perte de 574 millions, ou 38 cents par action, au quatrième trimestre de 2012 - pour laquelle Suncor avait inscrit une charge de 1,49 milliard liée à l'abandon de son unité de valorisation de sables bitumineux Voyageur.

«Pour le dixième trimestre consécutif, nous avons généré des flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles de plus de 2,2 milliards, malgré un contexte défavorable pour les prix du pétrole brut de l'Ouest canadien», a affirmé dans un communiqué le président et chef de la direction, Steve Williams.

Mais les prix obtenus par Suncor pour son brut ont reculé, la société ayant produit plus de bitume qu'elle a été capable d'en vendre aux prix mondiaux. Ce problème devrait être rectifié en 2014, a précisé Suncor, puisqu'elle a mis en place un plan pour obtenir «des prix mondiaux pour la quasi-totalité» de sa production.

Suncor s'attend à livrer 30 000 barils par jour par train à sa raffinerie de Montréal au cours du premier trimestre de 2014. Elle a en outre commencé à livrer 50 000 barils par jour de brut vers le marché lucratif de la côte du Golfe en ayant recours à la portion sud du pipeline Keystone XL de TransCanada (T.TRP), qui est opérationnel depuis le 22 janvier.

La production du quatrième trimestre a atteint l'équivalent de 558 100 barils de pétrole par jour, comparativement à 556 500 barils par jour un an plus tôt. La production des activités de sables bitumineux de Suncor s'est établie en moyenne à 409 600 barils par jour, comparativement à 342 800 barils par jour l'année précédente.

Suncor a réduit ses objectifs de production pour 2014 en raison des tensions politiques en Libye. La société mise maintenant sur une production totale d'entre 525 000 et 570 000 barils d'équivalent pétrole par jour, en baisse par rapport à ses prévisions précédentes d'entre 565 000 et 610 000 barils par jour.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer