Mathieu Arsenault, directeur R & D et développement des affaires

Mathieu Arsenault est directeur R & D et... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Mathieu Arsenault est directeur R & D et développement des affaires et actionnaire de l'entreprise Rotoplast depuis 2006.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

J'avais le grand rêve de devenir entrepreneur. J'ai choisi le génie mécanique en raison de ma passion pour les moteurs et j'ai abouti dans le domaine des plastiques par un concours de circonstances.

En quoi consiste votre travail ?

Je vois au développement des affaires de l'entreprise Rotoplast et au bon fonctionnement du processus de création de nouveaux produits.

Qu'avez-vous fait comme études ?

J'ai d'abord obtenu un DEC en construction d'aéronefs, mais c'est lors de mon BAC en génie mécanique que j'ai pris goût aux études. Quelques années plus tard, j'ai entrepris une MBA dans le but d'acquérir des compétences en finances.

Quel a été votre cheminement professionnel ?

Après mon BAC, j'ai réalisé mon objectif de travailler sur les moteurs d'avion de Pratt & Whitney. J'ai quitté mon emploi après trois ans pour obtenir ma maîtrise. Pendant mes études, j'ai démarré une entreprise dans le domaine de l'entraînement cycliste. Mon associé, qui investissait dans des entreprises manufacturières, nous a offert, à mon partenaire et à moi, de prendre la relève de Rotoplast et de devenir actionnaires. Les six premiers mois, j'ai travaillé comme directeur de production afin de me familiariser avec les procédés de moulage par rotation.

Décrivez une journée typique de travail.

J'assure le suivi des projets en développement en rencontrant les équipes de conception et de vente. Je cherche de nouvelles occasions d'affaires en consultant l'internet et les répertoires d'entreprises de même qu'en visitant les foires commerciales. Lorsqu'un client se montre intéressé, je monte un dossier de soumission afin que l'équipe de développement dessine la pièce, pour ensuite revenir vers lui avec une proposition.

Quel est votre plus grand défi ?

Aider nos clients à rayonner et à croître dans leur secteur. Demeurer à l'affût des innovations.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail ?

J'aime le dynamisme de mon emploi : nous ne fabriquons pas des boulons, mais des produits qui ont un usage réel dans une multitude de secteurs comme les sports motorisés, les transports et les produits de loisirs.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier ?

Il y a beaucoup de préjugés liés au plastique, perçu comme un polluant. Or, l'industrie offre plusieurs services pour l'environnement, comme les bacs de recyclage, les barils de récupération de l'eau de pluie ou le traitement des eaux grises.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises ?

La passion, la curiosité, la créativité et la résilience. Il faut savoir cogner sur le clou et ne pas lâcher le morceau. L'entregent est également important pour travailler dans les ventes.

---------------

En chiffres

Perspectives d'emploi (2012-2016) : acceptables

Personnes en emploi (2011) : 13 000

Taux de chômage (2011) : modéré

Demande de main-d'oeuvre (2011-2016) : modérée

Salaire horaire médian (2011-2013) : 20,19 $

Source : Emploi-Québec - Information sur le marché du travail




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer