Jennifer Boucher, superviseure de territoire

Jennifer Boucher adore relever des défis et résoudre... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Jennifer Boucher adore relever des défis et résoudre des problèmes dans ses fonctions de superviseure de territoire chez CST Canada depuis quatre ans.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Mélissa Proulx

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Le commerce de détail me permet de jumeler deux passions : le contact avec les gens et la gestion des opérations. J'aime résoudre des problèmes. Je carbure aux défis.

En quoi consiste votre travail ?

Je supervise l'ensemble des activités quotidiennes des huit magasins Dépanneur du Coin avec essence sur mon territoire. Je m'occupe des volets financier, administratif, de la mise en marché, des ventes, du marchandisage et des ressources humaines. Je suis responsable de l'embauche du personnel de gestion.

Qu'avez-vous fait comme études ?

D'emblée, je voulais combiner la gestion, les opérations et l'aspect humain. Après avoir étudié en sciences humaines au cégep, j'ai complété un baccalauréat en administration des affaires à l'UQAM.

Quel a été votre cheminement professionnel ?

Pendant mes études, j'ai occupé un poste de représentante d'ameublement chez Meubles Domon pour gravir les échelons jusqu'au poste de directrice des ventes et, par la suite, d'adjointe au président. Puis, je me suis jointe à l'équipe de CST Canada à titre de superviseure de territoire il y a quatre ans.

Décrivez une journée typique de travail.

Mes journées commencent à 8 h et se terminent autour de 17 h. Je suis sur la route au moins quatre jours sur cinq afin de visiter deux ou trois magasins par jour. J'en profite pour discuter des problématiques avec les équipes en place afin de trouver des solutions. Je vérifie la mise en marché et m'assure que l'environnement est propre et sécuritaire. Je complète avec du travail administratif.

Quel est votre plus grand défi ?

S'assurer d'être au-devant des imprévus et des impondérables afin de toujours être au-delà des attentes de la clientèle dans un environnement ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Je dois donc être une motivatrice, une coach et une source d'information pour mes équipes.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail ?

La diversité. Il y a toujours des événements qui surviennent et qui font que mon travail est gratifiant et jamais routinier.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier ?

Que le poste de superviseur des activités en commerce de détail permet de porter plusieurs chapeaux à la fois, de mettre en pratique et de constamment augmenter notre savoir-faire.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises ?

Un bon sens du leadership, une aisance avec les gens et une capacité à gérer plusieurs dossiers de front. Être polyvalent et fin communicateur.

***

En chiffres

Perspectives d'emploi par profession (2013-2017) : favorables

Personnes en emploi (2012) : 15 000

Taux de chômage (2012) : faible

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017) : modérée

Salaire horaire moyen : 15,00 $

Source : Emploi-Québec - Information sur le marché du travail




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer