Portrait: Lydia Lebel, technicienne en recherche et développement

Lydia Lebel est technicienne en stylisme et conception... (PHOTO Frédéric Côté, LA TRIBUNE)

Agrandir

Lydia Lebel est technicienne en stylisme et conception chez Innotex.

PHOTO Frédéric Côté, LA TRIBUNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Haspeck

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Au secondaire, j'étais passionnée de mode. J'ai commencé à dessiner et j'ai eu un déclic lorsque j'ai fait ma robe de bal avec ma tante.

En quoi consiste votre travail?

Il consiste au développement de nouveaux produits. À partir d'une ou plusieurs idées émises, je développe un patron, je fais des tests, je valide si le projet répond aux normes de l'uniforme de pompier, etc. À l'occasion, je contacte des fournisseurs afin de trouver de nouvelles matières qui pourraient être utilisées dans notre vêtement.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai un diplôme d'études professionnelles en confection sur mesure et retouche, et un autre en dessin de patron.

Quel a été votre cheminement professionnel?

Je suis sortie de l'école et j'ai commencé à travailler pour Innotex, entreprise spécialisée dans le développement, la fabrication et la distribution de vêtements de protection pour les pompiers. J'y suis toujours, huit ans plus tard.

Décrivez une journée typique de travail.

Je fais du développement, de l'amélioration continue et je me rends disponible pour l'équipe de production s'il y a un problème avec une machine. Je peux aller répondre à leurs questions. Il n'y a pas deux jours semblables.

Quel est votre plus grand défi?

Il faut avoir l'esprit ouvert et toujours continuer d'innover. Dans un contexte de compétition internationale, même si un projet est terminé, on peut avoir une idée pour améliorer un produit. Il faut se surpasser pour qu'Innotex se distingue de ses concurrents.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

J'aime chacune des journées parce que c'est toujours différent. J'ai un projet à mettre en oeuvre le matin, mais un imprévu en production peut venir chambouler l'horaire que j'avais prévu pour la journée.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Je remarque que le produit à créer peut sembler simple de prime abord, mais c'est sous-estimé. C'est pendant le processus du développement que des imprévus, des aspects auxquels nous n'avions pas pensé, comme des normes de sécurité, se manifestent; on se rend compte que ce n'est pas si simple.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

Il faut être organisée, parce qu'il y a beaucoup de trucs à penser, plusieurs projets en cours et il faut faire des suivis. Il faut faire preuve de persévérance lorsque quelque chose ne fonctionne pas pour trouver une solution. On ne peut pas s'arrêter à la moindre épreuve.

En chiffres

Perspectives d'emploi (2013-2017): Acceptables

Taux de chômage (2012): Modéré

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017): Modérée

Revenu annuel d'emploi (2010): 36 000$

Source: Emploi-Québec-Information sur le marché du travail




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer