Milieu scolaire: une rentrée à l'heure des compressions

Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des syndicats... (PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL)

Agrandir

Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement.

PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Haspeck

Collaboration spéciale

La Presse

Coupes budgétaires et compressions ont sonné la cloche du début de la rentrée scolaire. Directions d'école et enseignants doivent maintenant assurer le succès des élèves dans un contexte rempli de défis.

«Nous sommes dans un système de gestion axé sur les résultats où on met de la pression sur les milieux pour réussir, établit d'emblée Lorraine Normand-Charbonneau, présidente de la Fédération québécoise des directions d'établissement d'enseignement (FQDE). On ne donne toutefois pas les marges de manoeuvre pour organiser des services qui favorisent la réussite des élèves.»

En 1997, une révision de la Loi sur l'instruction publique a rendu les directions d'école imputables, mais en réalité, les directeurs sont demeurés des «exécutants» en raison de la structure qui entoure l'école, estime-t-elle.

Le recrutement de personnel reste un défi de taille parmi tous les enjeux du milieu scolaire. Le peu de différence salariale entre un directeur adjoint débutant et un enseignant d'expérience rend le recrutement de directeurs plus difficile, tandis que le taux d'abandon dans l'enseignement est très élevé. La Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE) réclame d'ailleurs une insertion professionnelle, tout comme la Fédération autonome de l'enseignement (FAE), qui a récemment lancé un projet d'intégration des nouveaux enseignants dans les commissions scolaires où elle est présente.

«On se lance en éducation parce qu'on a à coeur le cheminement et la réussite de l'ensemble des élèves, soutient Josée Scalabrini, présidente de la FSE. Depuis plusieurs années, toutes les coupes en éducation ont amené plusieurs difficultés. On a créé l'école à la carte et des projets particuliers qui attirent les élèves plus performants. Au même moment, on a intégré les élèves en difficulté dans les classes sans fournir plus de services. Nos classes sont de plus en plus déséquilibrées.»

«Auparavant considéré comme celui qui transmettait le savoir, l'enseignant est devenu un spécialiste de la pédagogie, indique Sylvain Mallette, président de la FAE. Les coupes amènent une réduction des services à l'élève et en échange, le système cherche quelqu'un pour compenser l'inconvénient: le prof.»

Valoriser les métiers de l'éducation

Les trois fédérations s'entendent sur le besoin de revaloriser les métiers d'enseignant et de directeur d'école. En ce sens, la FSE tiendra du 18 octobre au 6 décembre la campagne de promotion «Prof, ma fierté». Pour la troisième année, la campagne se déroulera, cette fois, sous la forme d'un marathon à relais de 42,2 km divisé en huit étapes d'environ cinq kilomètres. D'autres activités familiales sont prévues.

www.profmafierte.com

Le milieu scolaire en chiffres

72

Nombre de commissions scolaires (60 francophones, 9 anglophones et 3 à statut particulier)

2716

Nombre d'établissements d'enseignement: 1717 écoles primaires, 425 écoles secondaires, 193 écoles primaires et secondaires, 191 centres de formation professionnelle et 190 centres d'éducation aux adultes

869 169

Nombre d'élèves à la formation générale des jeunes, dont 429 037 au primaire et 351 540 au secondaire

126 281

Nombre d'élèves fréquentant une des 359 écoles privées

102 752

Nombre d'enseignants, dont 56 184 ont un emploi permanent. Les trois quarts de ceux-ci sont des femmes

77,4 %

Taux des revenus des commissions scolaires provenant du gouvernement du Québec en 2009-2010, comparativement à 47,7 % pour les établissements privés subventionnés

13 %

Taux de décrochage des enseignants au préscolaire, primaire et secondaire dans les cinq premières années de pratique. Le taux de décrochage à la formation générale des adultes et à la formation professionnelle est d'environ 20 % (2009)

Sources: ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Principales statistiques de l'éducation, édition 2012 et Fédération des syndicats de l'enseignement.

Les établissements universitaires offrant les programmes liés au milieu scolaire

Enseignant en formation professionnelle 

Être titulaire d'un diplôme lié à l'enseignement professionnel ou technique ou avoir une expérience pertinente en entreprise ET un baccalauréat en enseignement en formation professionnelle / enseignement en formation professionnelle et technique / enseignement professionnel / enseignement professionnel et technique

Orthopédagogue 

Baccalauréat  en adaptation scolaire et sociale

(maîtrise en orthopédagogie également offerte)

(maîtrise en orthopédagogie également offerte)

(maîtrise en éducation [orthopédagogie] et maîtrise en enseignement secondaire [adaptation scolaire] également offertes)

Baccalauréat en enseignement  en adaptation scolaire

Maîtrise en psychopédagogie  (adaptation scolaire)

Directeur d'école  

DESS en administration scolaire  ou gestion de l'éducation

Maîtrise en éducation - concentration en administration scolaire en Abitibi-Témiscamingue

Maîtrise en administration de l'éducation

Maîtrise en administration  et évaluation en éducation

Maîtrise en gestion  de l'éducation et de la formation

Master of Education - Educational Administration Ph. D. - Educational Administration

Approvisionneur  

Baccalauréat  en administration des affaires

Baccalauréat en administration

Maîtrise en administration  des affaires

Maîtrise en administration

Bachelor - administration

Master - business administration




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer