Des centres de jardin «dévalisés»

Les jardineries des magasins Costco, comme celle-ci, ont... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Les jardineries des magasins Costco, comme celle-ci, ont vendu pour 500 000 $ de plantes samedi.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'arrivée tardive du printemps, qui a coïncidé cette année avec la fête des Mères, a causé une véritable ruée vers les centres de jardin durant le week-end. Depuis jeudi, les fournisseurs sont même parvenus à rattraper les ventes perdues depuis le début de la saison, fin avril, à cause des températures plus fraîches que la normale.

«Le printemps tardif a été bon pour nous», affirme Régent Houle, dont l'entreprise, Flo, fournit en plantes les jardineries d'une quinzaine de magasins Costco au Québec et autant d'épiceries Metro.

«Même si le début de la saison a été lent, l'année sera excellente, ajoute-t-il, car depuis jeudi, c'est l'explosion complète.»

Week-end occupé

Les ventes du week-end, qui dépasseront d'environ 50 % selon ses estimations celles de l'an dernier à pareille date, devraient amplement compenser le retard de deux semaines causé par la météo. «D'ici à mercredi ou jeudi, on sera rendu au même point que l'année dernière.»

Les journées ont été «très longues» dans les semaines qui ont suivi l'ouverture des jardineries de Costco, le 16 avril.

Mais «depuis qu'il a commencé à faire beau, jeudi dernier, on se fait dévaliser», souligne Frédérique Du Sault, employée au Costco du Marché central.

Le mot «dévaliser» était d'ailleurs sur toutes les lèvres au cours de la fin de semaine, selon M. Houle, autant à Sherbrooke qu'à Montréal.

Samedi, les jardineries des magasins Costco ont vendu pour 500 000 $ de plantes à elles seules, majoritairement des paniers suspendus dont le prix varie de 9 à 35 $ l'unité. «Les gens attendaient juste le beau temps», dit M. Houle.

Des camions remplis de plantes étaient sur la route, attendant le signal pour livrer leur cargaison à Trois-Rivières, Sherbrooke ou Pointe-Claire, en fonction des besoins. «Il faut être prêt à livrer, c'est un peu de l'improvisation», précise-t-il, puisqu'il ne peut prévoir à quelle vitesse les produits s'envoleront.

Même si c'était la fête des Mères dimanche, les clients étaient toujours aussi nombreux au Costco du Marché central en après-midi, alors que le calme revient d'habitude vers 15 h. Quant au magasin Réno-Dépôt situé juste en face, la responsable du centre de jardinage a témoigné du même achalandage.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer