L'offre de Saputo pour Warrnambool reçoit un coup de pouce

L'offre de Saputo (T.SAP) visant à mettre le grappin sur... (Photo fournie par Warrnambool)

Agrandir

Photo fournie par Warrnambool

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

L'offre de Saputo (T.SAP) visant à mettre le grappin sur l'important producteur laitier australien Warrnambool Cheese and Butter Factory (WCB) reçoit un coup de pouce de la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC).

Dans un document rendu public mardi, la Commission remet notamment en doute certains arguments de Murray Goulburn, la principale rivale de Saputo dans ce dossier, qui affirme que l'acquisition de WCB n'aurait pas un impact négatif sur la concurrence dans le pays.

«L'ACCC considère qu'il y a un potentiel que l'acquisition proposée (par Murray Goulburn) pourrait être néfaste en ce qui a trait à la concurrence pour l'achat de lait cru», écrit l'organisme dans un document de 76 pages dont plusieurs passages ont été caviardés.

L'organisme se demande également si la fusion, qui permettrait à Murray Goulburn de détenir une part de marché de 41% en Australie, pourrait réellement influencer de façon positive les exportations australiennes de produits laitiers.

L'ACCC avait émis des commentaires similaires en 2010, lorsque la plus grande société laitière de l'Australie avait tenté de mettre la main sur Warrnambool.

La Commission épaule dans ce dossier le Tribunal australien de la concurrence, dont les audiences sur la proposition de Murray Goulburn pour WCB doivent débuter le 10 février. L'offre de la coopérative est conditionnelle à l'approbation du Tribunal ainsi qu'à l'obtention de plus de la moitié des actions de Warrnambool.

Murray Goulburn demande au Tribunal de déterminer si la fusion entre la plus grande société laitière australienne et la quatrième en importance pourrait être «bénéfique» pour le pays en le rendant plus concurrentiel sur le marché mondial.

Elle affirme notamment qu'une fusion avec WCB entraînerait des économies de coûts «substantielles» ainsi que des gains d'efficacité «sans influencer négativement la concurrence pour l'achat de lait cru».

Murray Goulburn détient actuellement 17,7% des actions de WCB, comparativement à 17,9% pour Saputo. Une porte-parole de Saputo, Sandy Vassiadis, a quant à elle indiqué qu'elle préférait ne pas faire de commentaires dans ce dossier pour le moment.

Par ailleurs, le conseil d'administration de Warrnambool a formellement rejeté la proposition de Murray Goulburn de 9,50 $ AUD par action, affirmant qu'elle était «hautement conditionnelle et incertaine».

Le conseil de WCB estime que l'offre inconditionnelle de Saputo, qui expire vendredi soir, est «supérieure». De son côté, Saputo a proposé 9 $ AUD par action dans le cas où l'entreprise n'obtiendrait pas la majorité des actions de Warrnambool.

La société laitière québécoise serait toutefois prête à payer plus si elle mettait la main sur plus de 50 pour cent des actions, soit 9,20 $ AUD par action pour une majorité simple, 9,40 $ AUD pour 75 pour cent et 9,60 $ AUD pour 90%.

L'offre de Saputo confère à Warrnambool une valeur de 537 millions $ AUD, ou environ 510,1 millions $ CAN, si le géant montréalais du fromage paye le maximum.

Warrnambool dit également avoir de la difficulté à évaluer la valeur de l'offre de Murray Goulburn, faute de détails concernant les synergies proposées par la coopérative dans le cas d'une fusion.

«Les intentions de Murray Goulburn concernant l'avenir de certaines activités  de WCB demeurent nébuleuses sur plusieurs aspects, écrit le président Terry Richardson dans une lettre aux actionnaires de Warrnambool. Cette situation contribue à créer de l'incertitude chez les actionnaires.»

Ce dernier prévient que les moyens mis de l'avant par Murray Goulburn pour réaliser des économies pourraient se traduire par des pertes d'emplois, ce qui pourrait «influencer négativement l'économie locale ainsi que les communautés».

De son côté, l'analyste Irene Nattel, de RBC Marché des capitaux, estime que les commentaires de la Commission australienne de la concurrence et de la consommation «ne sont pas de bon augure» pour Murray Goulburn.

«Saputo a encore beaucoup de chemin à faire avant de mettre la main sur WCB, mais les commentaires de l'ACCC semblent placer l'offre de Saputo en pole position pour le moment», a-t-elle écrit dans une note envoyée par courriel.

L'action de Saputo a gagné mardi 10 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 48,75 $.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer