UnitedHealth achète Catamaran pour 13 milliards US

UnitedHealth va marier sa nouvelle prise avec sa... (Photo Jim Mone, AP)

Agrandir

UnitedHealth va marier sa nouvelle prise avec sa filiale OptimumRX. Le rapprochement est une tentative de l'assureur pour reprendre la main face aux sociétés de biotechnologies dont les innovations thérapeutiques révolutionnent certains domaines.

Photo Jim Mone, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Juliette MICHEL, Luc OLINGA
Agence France-Presse
New York

Face à l'envol des prix des médicaments de nouvelle génération, le groupe d'assurance santé américain UnitedHealth (UNH) a signé un chèque de près de 13 milliards de dollars lundi pour s'offrir son compatriote Catamaran (CTRX), un des gros gestionnaires des remboursements de traitements aux États-Unis.

UnitedHealth va marier sa nouvelle prise avec sa filiale OptimumRX. Le rapprochement est une tentative de l'assureur pour reprendre la main face aux sociétés de biotechnologies dont les innovations thérapeutiques révolutionnent certains domaines.

Les gestionnaires de remboursements de médicaments prescrits aident en effet les employeurs et les compagnies d'assurance-maladie à gérer les remboursements et à en contrôler le coût en négociant des réductions avec les entreprises pharmaceutiques.

Or les gros bénéfices d'UnitedHealth comme de ses pairs sont de plus en plus rognés par la facture des remboursements des produits dits «révolutionnaires». C'est le cas dans l'hépatite C où les nouvelles molécules guérissent mieux avec moins d'effets secondaires que les produits classiques.

Le coût onéreux de ces nouvelles molécules, qui bloquent l'action de protéines essentielles à la réplication des virus de l'hépatite C, fait déraper les dépenses de santé et en limite l'accès.

Le Sovaldi et l'Harmoni de la biotech américaine Gilead Sciences valent chacun entre 84 000 et 95 000 dollars le traitement.

Express Scripts Holdings, première entreprise de prescription médicale, a décidé en janvier de ne plus couvrir ces deux médicaments qu'elle juge plus chers que celui d'Abbvie (Viekira Pak, 83 320 dollars le traitement) nouvellement approuvé par les autorités sanitaires.

En France, les traitements de l'hépatite C ont coûté 650 millions d'euros à la sécurité sociale en 2014. La facture initiale devait s'élever à 1,2 milliard d'euros mais un accord sur le prix du Sovaldi entre Gilead Sciences et le gouvernement français a permis de la réduire.

«Nous sommes persuadés que la combinaison des deux entreprises (OptimumRX et Catamaran) va créer de la valeur pour les programmes de santé, le gouvernement, les administrateurs d'hôpitaux et les employeurs des assurés et plus encore pour les particuliers qui dépendent de nous pour des produits pharmaceutiques abordables, appropriés et justes», souligne Larry Renfro, directeur général d'OptimumRX, cité dans un communiqué.

À Wall Street, le titre UnitedHealth bondissait de 3,22% à 121,81 dollars vers 10h20, tandis que Catamaran s'envolait de 24,13% à 59,98 dollars se rapprochant des 61,50 dollars par titre offerts par son acquéreur.

Baisser les dépenses

En mettant la main sur Catamaran, UnitedHealth crée une entité gérant au total 1 milliard de prescriptions médicales au nom de près d'une centaine de millions de membres.

Catamaran gérait 400 millions de prescriptions médicales (soit une prescription sur cinq aux États-Unis) en 2014 et OptimumRX 600 millions.

UnitedHealth entend peser sur le marché de médicaments de nouvelle génération qui ne cesse d'augmenter: de 100 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2014, il devrait passer à 400 milliards en 2020, selon l'assureur.

La nouvelle entité OptimumRX-Catamaran devrait permettre de proposer aux clients des services optimisés grâce à l'exploitation de données démographiques, promet UnitedHealth.

Pour ce faire, le groupe va associer la plateforme technologique de Catamaran avec les données et capacités d'analyses d'OptumRx.

La combinaison des deux entreprises devrait en outre permettre de faire des économies d'échelle et d'améliorer les services offerts aux clients.

À terme, UnitedHealth espère faire baisser ses dépenses en regroupant les commandes et les services administratifs.

La transaction témoigne du grand chambardement en cours dans le secteur des assurances santé aux États-Unis depuis l'adoption de la loi Obamacare destinée à élargir l'accès aux soins des Américains.

Express Scripts avec 1,3 milliard de dollars de prescriptions a lancé les grandes manoeuvres en 2012 en fusionnant avec Medco Health Solutions pour 29,1 milliards de dollars. L'autre grand acteur du secteur, le groupe CVS Caremark, n'a pas encore bougé pour l'instant.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer