Le coût de la télé sous la loupe du CRTC

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

(OTTAWA) Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a lancé jeudi l'avant-dernière phase de sa consultation sur l'avenir de la télévision en appelant les Canadiens à se prononcer sur une série de propositions.

Ces scénarios incluent la télévision à la carte, la possibilité pour les utilisateurs de créer leur propre forfait et l'interdiction pour les entreprises de distribution de modifier la programmation originale des événements sportifs (en diffusant les publicités américaines du Super Bowl, par exemple).

«Le but ultime de la conversation ''Parlons télé'' est de nous assurer que le système de télévision a la capacité de s'adapter aux technologies et aux habitudes de visionnement changeantes au cours des prochaines années», a expliqué Jean-Pierre Blais, président du CRTC.

«Nous encourageons les Canadiens à ne pas rater cette occasion d'influencer le résultat final et d'aider à façonner l'avenir de la télévision au Canada. Après tout, c'est leur système de télévision.»

Le CRTC insiste pour dire qu'aucune décision n'a été prise pour le moment.

Ceux qui souhaitent se prononcer sur l'une ou l'autre des propositions peuvent le faire sur le site web de l'organisme jusqu'au 19 septembre. Les commentaires sont publiés sous la forme d'un forum de discussions.

Intervenants

À compter du 8 septembre, plusieurs intervenants témoigneront aussi devant le Conseil, dans le cadre d'audiences d'une durée de 2 semaines. Des acteurs québécois et canadiens comme Québecor, Radio-Canada, Cogeco, Bell et Rogers sont attendus, de même que des entreprises internationales comme Netflix, Google et Walt Disney.

Le CRTC devrait annoncer sa décision vers le début de l'année 2015, a précisé Denis Carmel, porte-parole de l'organisme. Les changements pourraient prendre la forme de modifications des conditions de licence (lorsqu'elles sont renouvelées), de changements réglementaires et d'ordonnances.

L'organisme de réglementation canadien a lancé sa consultation «Parlons télé» sur l'avenir de la télévision en octobre dernier. Le même mois, dans un discours du Trône axé sur les besoins des consommateurs, le gouvernement Harper a annoncé ses couleurs: «Notre gouvernement croit que les familles canadiennes devraient pouvoir choisir les forfaits de chaînes sur mesure qu'elles souhaitent obtenir. Il exigera que les chaînes soient dissociées dans les forfaits tout en protégeant les emplois».




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer