Difficile de garder les bons employés

Le taux de roulement est à la hausse dans les entreprises. Plus du tiers... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Photo archives La Presse

Le taux de roulement est à la hausse dans les entreprises. Plus du tiers d'entre elles font face à cette problématique, selon un sondage de la société mondiale de services professionnels Towers Watson.

Plus de 1600 entreprises, dont 95 au Canada (pour un total de 32 000 personnes, dont 1000 au Canada) ont été interviewées dans le cadre de cette recherche visant à trouver des solutions de rétention en milieu de travail.

Les deux tiers des répondants disent faire face à des enjeux en ce qui a trait à l'attraction de leurs employés au rendement supérieur. Ce pourcentage est en hausse depuis deux ans. Et plus de la moitié des entreprises peinent à fidéliser ces mêmes employés.

«Nous continuons d'observer un fossé appréciable entre ce que les employeurs croient que les employés recherchent et ce que les employés veulent, dit France Dufresne, chef de pratique, rétribution, talents et communication, chez Towers Watson à Montréal, dans un communiqué. Les employeurs continuent de reconnaître l'importance de la rémunération de base et des possibilités de progression de carrière, qui sont conformes aux priorités des employés. Parallèlement, ils ratent la cible pour ce qui est des autres facteurs-clés de l'attraction et de la fidélisation. Or, la sécurité d'emploi est devenue un facteur aussi important de l'attraction que de la fidélisation.»

La sécurité d'emploi arrive en deuxième position dans les raisons poussant les employés à choisir une organisation. Cette sécurité d'emploi est aussi la quatrième raison pour laquelle ils décident de rester chez l'employeur.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer