Faillite de Nortel : un juge ontarien approuve une entente mineure

L'affaire Nortel a débouché sur le plus important... (PHOTO ARCHIVES PC)

Agrandir

L'affaire Nortel a débouché sur le plus important procès de faillite de l'histoire canadienne.

PHOTO ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un juge ontarien qui supervise la portion canadienne de la faillite de Nortel Networks a approuvé un règlement concernant la division internationale de l'ex-géant de la technologie.

L'entente, qui comprend plusieurs conditions, permettrait de débloquer 122,6 millions $ pour les créanciers des anciennes activités européennes de Nortel au Moyen-Orient et en Afrique. De cette somme, au moins 97,66 millions $ irait aux créanciers de l'ancienne division britannique de Nortel.

À son sommet à la fin des années 1990, Nortel valait près de 300 milliards $. L'entreprise comptait alors plus de 90 000 employés à travers le monde.

En 2009, Nortel a déclaré faillite en Amérique du Nord et en Europe, éliminant des milliers de postes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer