Québecor, fournisseur pancanadien de sans-fil?

«C'est possible que Québecor décide de devenir le... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

«C'est possible que Québecor décide de devenir le quatrième opérateur sans fil partout au pays. Québecor est certainement l'entreprise la mieux placée pour le faire», croit Michael Geist, professeur de droit et titulaire de la Chaire en droit d'internet à l'Université d'Ottawa.

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Québecor (T.QBR.B) offrira-t-elle bientôt son service de téléphonie sans fil partout au pays? Ne soyez pas surpris d'un tel dénouement à la conclusion des enchères attendues sur le spectre sans fil, préviennent des experts. Des enchères qui pourraient rapporter 1,8 milliard de dollars à Ottawa, selon un analyste financier.

Dans une note destinée aux investisseurs, l'analyste financier Jeff Fan, de Scotiabank, révèle que Québecor a signé une entente confidentielle avec Mobilicity, une entreprise offrant la téléphonie sans fil partout au pays mais qui éprouve des difficultés financières. Deuxième indice: Wind Mobile, l'un des plus sérieux concurrents du Big 3 des télécoms (Bell-Rogers-Telus) au Canada anglais avec Mobilicity, s'est retiré à la dernière minute des enchères tant attendues sur le spectre sans fil 700 MHz qui ont commencé mardi dernier. L'analyste estime que les entreprises de télécoms paieront environ 1,8 milliard au gouvernement fédéral pour acquérir le spectre sans fil 700 MHz. Selon ses estimations, Rogers pourrait payer 700 millions, Bell et Telus, 350 millions chacun, et Québecor, 200 millions.

Avec le retrait de Wind Mobile, Québecor pourrait décider d'acquérir à moindre coût du spectre sans fil dans certaines régions à l'extérieur du Québec. «C'est possible que Québecor décide de devenir le quatrième opérateur sans fil partout au pays. Québecor est certainement l'entreprise la mieux placée pour le faire. Elle a déjà une bonne base de clients au Québec, mais son défi sera de bâtir des infrastructures», dit Michael Geist, professeur de droit et titulaire de la Chaire en droit d'internet à l'Université d'Ottawa. Québecor n'a pas commenté le dossier hier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer