Signaux positifs pour l'économie canadienne

L'édifice de la Banque du Canada, à Ottawa.... (PHOTO BLOOMBERG)

Agrandir

L'édifice de la Banque du Canada, à Ottawa.

PHOTO BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

La croissance aux États-Unis aide l'économie du Canada, mais les entreprises canadiennes demeurent préoccupées par la faiblesse de la demande et l'incertitude entourant le marché intérieur, laisse entendre la plus récente enquête sur les perspectives des entreprises réalisée par la Banque du Canada.

«Des signaux positifs ressortent de l'enquête menée cet hiver, notamment en ce qui concerne les exportations et les investissements. Cependant, les répondants ne semblent pas entrevoir, pour l'instant, d'amélioration importante des perspectives économiques», a écrit la banque centrale, qui a dévoilé lundi les résultats de son étude.

«La faiblesse de la demande et l'incertitude touchant le marché intérieur continuent de modérer les attentes en matière de ventes ainsi que les projets d'expansion de nombreuses entreprises», a-t-elle ajouté.

L'enquête de la Banque du Canada, menée entre le 18 novembre et le 12 décembre, permet de constater que 34 % des entreprises consultées ont vu leurs ventes augmenter au cours des 12 derniers mois, contre 37 % dont les ventes ont diminué.

Cependant, 51 % ont dit s'attendre à ce que leurs ventes s'améliorent lors des 12 prochains mois, comparativement à 22 % qui croient le contraire.

Le solde des opinions permet en outre de croire qu'un plus grand nombre de firmes prévoient augmenter leurs investissements dans de l'équipement et employer plus de travailleurs.

En effet, 42 % des entreprises ont dit croire que leurs investissements en machines et matériel seraient supérieurs au cours des 12 mois à venir, contre 34 % qui prévoient des investissements égaux et 23 % qui s'attendent à ce que leurs investissements diminuent lors de la période.

La Banque du Canada a publié ces perspectives plus positives pour l'économie canadienne à la suite du dévoilement la semaine dernière des plus récentes données sur l'emploi, selon lesquelles 45 900 postes ont été perdus en décembre.

L'économiste Connor McDonald, de la Banque TD, a affirmé que les résultats de l'enquête de la Banque du Canada reflétaient l'optimisme prudent qui se répand parmi les milieux économiques.

«Des perspectives plus solides pour l'économie des États-Unis continueront de soutenir les ventes à venir et d'alimenter modestement la croissance canadienne», a-t-il indiqué.

«Pour la Banque du Canada, le modeste profil de croissance et les attentes d'inflation bien ancrées donnent peu de raison de quitter les lignes de côté dans un avenir rapproché», a ajouté M. McDonald.

Les perspectives des entreprises ont été publiées en même temps que l'enquête auprès des responsables du crédit, qui laisse croire à une légère amélioration des modalités des prêts aux entreprises, cela poursuivant une tendance observée depuis la fin de 2009.

«Le solde des opinions relatif à la demande de crédit provenant des entreprises au quatrième trimestre de 2013 s'est orienté légèrement vers une hausse de la demande, surtout de la part des grandes sociétés», a indiqué la Banque du Canada.

«Cette évolution fait suite à la baisse de la demande signalée au trimestre précédent pour toutes les catégories d'emprunteurs», a-t-elle ajouté.

La Banque du Canada doit procéder à la prochaine annonce de son taux directeur et publier son rapport sur la politique monétaire le 22 janvier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer