• Accueil > 
  • Affaires 
  • > Islande: la prison pour un ancien patron de banque 

Islande: la prison pour un ancien patron de banque

Un tribunal de Reykjavik a prononcé contre Sigurjon... (PHOTO MIKE CLARKE, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un tribunal de Reykjavik a prononcé contre Sigurjon Arnason, 48 ans, une peine de douze mois de prison dont trois ferme.

PHOTO MIKE CLARKE, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
REYKJAVIK

L'ancien directeur général de Landsbanki, la deuxième banque islandaise jusqu'à l'effondrement du secteur financier du pays en 2008, a été condamné mercredi à de la prison ferme pour manipulation du cours de Bourse.

Un tribunal de Reykjavik a prononcé contre Sigurjon Arnason, 48 ans, une peine de douze mois de prison dont trois ferme, pour son rôle dans le maintien de l'action à un niveau artificiellement élevé.

Deux anciens cadres ont également été condamnés pour les mêmes faits, à neuf mois de prison dont trois ferme.

Landsbanki avait acheté de nombreuses actions et consenti des prêts à des investisseurs, généralement peu fiables, pour qu'ils achètent ses actions.

L'aggravation subite de la crise financière mondiale en septembre 2008 avait coulé cette banque et ses deux grandes concurrentes islandaises, Kaupthing et Glitnir, après une course effrénée à la croissance internationale et une accumulation d'actifs toxiques.

Incapable de sauver ces trois établissements, le gouvernement islandais avait choisi de les laisser faire faillite avant de les démanteler.

La Justice islandaise a régulièrement été citée en exemple pour sa volonté de faire la lumière sur les abus ayant engendré la crise.

Les peines les plus lourdes, de trois ans et demi à cinq ans et demi de prison, ont été infligées en décembre 2013 à trois anciens dirigeants de Kaupthing qui avaient caché qu'un investisseur qatari avait acheté 5,1% de la banque grâce à un prêt de cette banque.

Par ailleurs, un tribunal spécial avait jugé le premier ministre de l'époque, le conservateur Geir Haarde. Reconnu coupable en avril 2012 de ne pas avoir convoqué des réunions ministérielles exigées par la Constitution, il avait été dispensé de peine. Il est devenu depuis ambassadeur d'Islande à Washington.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer