Voir la ville... avec ses oreilles

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des chercheurs de McGill ont créé une application mobile, baptisée Autour, qui permet aux aveugles de «voir» la ville... avec leurs oreilles. La Presse est allée à la rencontre de deux utilisateurs non voyants qui ont contribué à peaufiner cette application aujourd'hui offerte au grand public.

Des tonnes de données

Pour renseigner ses utilisateurs, Autour va piger dans les banques de données tant de Google et Foursquare que d'OpenStreetMap ou des sociétés de transports comme la STM. Résultat : elle connaît l'emplacement des rues, des restaurants, des parcs, des boutiques, des arrêts d'autobus. « On localise l'utilisateur grâce à l'application de géolocalisation de son téléphone, puis on trouve tout ce qui se trouve autour de lui dans un rayon d'environ 70 mètres », explique Jeremy Cooperstock, professeur associé au département de génie électrique et informatique à l'Université McGill et instigateur du projet.

Localiser à l'oreille

Une voix décrit ensuite à la personne aveugle ce qui se trouve autour d'elle. La particularité la plus impressionnante du système est certainement ce qu'on appelle la « spatialisation sonore ». « Si l'arrêt d'autobus est derrière, la personne va entendre la description comme si le son venait de derrière. Si la SAQ est devant et le Starbuck à gauche, elle va l'entendre de cette façon, ce qui va lui permettre de recréer l'environnement autour d'elle », explique M. Cooperstock. La technique fonctionne en envoyant des intensités sonores différentes dans les deux oreilles ou en créant un délai dans l'arrivée des sons d'une oreille à l'autre. « Si je cherche un restaurant et que je le dépasse, je sais immédiatement qu'il est derrière. Ça me donne un sens de ce qui se trouve autour de moi et où il se trouve », explique le non-voyant Mike Ciarciello.

Comme un radar

Pour utiliser Autour, les aveugles placent leur téléphone portable dans une pochette accrochée autour du cou. Cela leur permet de garder les mains libres et d'ainsi manipuler leur canne ou tenir leur chien-guide simultanément. En position verticale, le téléphone est en mode « radar » : l'application annonce alors les lieux qui se trouvent autour de l'utilisateur. On peut aussi le faire passer en mode « faisceau » en plaçant le téléphone en position horizontale et en le braquant dans une direction précise pour obtenir des renseignements sur ce qui s'y trouve. Les utilisateurs portent des écouteurs qui ne recouvrent pas la totalité des oreilles afin de ne pas se couper des sons environnants.

Partout au Canada

On peut se procurer l'application Autour dans l'App Store d'Apple et elle fonctionne dans toutes les villes canadiennes. Une version pour les téléphones Android est en préparation. Son développement a été financé par le Secrétariat du Conseil du trésor du Québec, l'Institut national canadien pour les aveugles et l'Autorité canadienne pour les enregistrements internet. Les chercheurs de McGill ont aussi reçu un prix de Google.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer