Une nouvelle boisson alcoolisée québécoise préoccupe les experts

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Baptisée FCKD UP et conçue au Québec, une nouvelle boisson sucrée qui a une teneur élevée en alcool (11,9 %), en plus de contenir un stimulant naturel - le guarana -, suscite elle aussi beaucoup d'inquiétude chez des experts en santé publique.

La Presse révélait hier que la boisson Four Loko - très populaire auprès des jeunes en raison de son goût sucré, de son faible prix et de sa haute teneur en alcool - préoccupe au plus haut point les urgentologues et des experts en santé publique.

La boisson alcoolisée FCKD UP a été lancée il y a deux semaines à Montréal dans une soirée mettant en vedette Les Anticipateurs - groupe de rap humoristique populaire chez les jeunes qui a même composé une chanson originale pour en faire la promotion.

L'un des membres du trio de rappeurs a raconté qu'il déjeunait en mélangeant les trois parfums de cette boisson alcoolisée « tous les matins » dans une entrevue à Montreal.TV lors du lancement. « Tu donnes 4 $. Tu peux boire toute la soirée et tu es ben fucked up », renchérit un autre. « Raisonnablement fucked up », précise le troisième membre du trio.

Pour vanter les mérites du produit, un vidéoclip a aussi été réalisé dans lequel apparaissent des filles en tenue sexy, dont des vedettes de la téléréalité québécoise Barmaids. Chaque canette de 568 ml se vend 4,99 $. Certains dépanneurs en offrent toutefois trois pour 9,99 $, a constaté La Presse. Boire une canette équivaut à boire quatre verres de vin. Durant le vidéoclip, la mention « buvez de façon responsable » apparaît brièvement.

Tout comme celui du Four Loko, le marketing entourant la boisson FCKD UP encourage la consommation abusive d'alcool chez les jeunes, dénonce Catherine Paradis, analyste principale, recherche et politiques, au Centre canadien sur les dépendances et l'usage de substances.

La consommation abusive d'alcool est en hausse chez les Québécois, selon une récente étude de l'Agence de la santé publique du Canada, souligne Mme Paradis. « À force de laisser des entreprises vendre des produits comme Four Loko et FCKD UP, il ne faut pas s'étonner que ça se répercute sur les habitudes de consommation des Canadiens », ajoute cette experte des dépendances.

Une combinaison dangereuse

« Mettre du guarana dans un nectar de raisin à 11,9 %, c'est comme booster son char sport avec de la nitro. Si tu veux passer de zéro à party en quelques gorgées, bois le mauve », peut-on lire sur le site web de FCKD UP.

Si l'on se fie à la page Facebook du groupe de rap Les Anticipateurs, qui s'est associé à la promotion du produit, certains de leurs jeunes fans ont déjà adopté la boisson. « Fini le for loko maintenant ses fckdup », écrit l'un d'eux.

« Cette boisson est encore plus dangereuse que le Four Loko à cause du guarana qu'elle contient », dit pour sa part la porte-parole de l'Association pour la santé publique du Québec Émilie Dansereau-Trahan.

«La présence de guarana est inquiétante, car on sait que le mélange d'une boisson énergisante avec l'alcool masque les effets de l'alcool. Cette combinaison augmente l'adoption de comportements à risque, notamment celui de prendre le volant alors qu'on a les facultés affaiblies par l'alcool.»

Émilie Dansereau-Trahan
porte-parole de l’Association pour la santé publique du Québec

La boisson est mise en marché au Québec par le Groupe Geloso - entreprise de Laval qui compte plusieurs divisions et plus de 300 employés. Son président Aldo Geloso a raconté en entrevue à Montreal.TV avoir consacré « un an, un an et demi » au développement du produit. Il s'est targué d'avoir trouvé un nom de produit qui « s'adresse à tous les âges ». Au Québec, « le mot fucked up/fucké fait partie de notre quotidien ». « Ça veut tout dire, il y a beaucoup d'émotion », a expliqué M. Geloso.

Sa chef de produit Jennifer Mantha souligne dans le même reportage que le produit est « pour les jeunes de 18 à 25 ans ». Un produit « quand même assez fort » et « super accessible ».

«Inciter à la consommation abusive»

La Presse a demandé une entrevue avec un représentant du Groupe Geloso, hier. Le président est à l'extérieur du pays, nous a-t-on indiqué au téléphone. Nos messages à sa directrice marketing Melissa Iulianella sont restés sans réponse. Un administrateur de la page Facebook de FCKD UP nous a d'abord demandé quel était l'angle de notre reportage - les inquiétudes d'experts en santé publique - avant de décliner notre demande d'entrevue dans un échange de messages sur le réseau social.

Le produit a été offert en exclusivité dans les Couche-Tard du Québec durant trois semaines en septembre avant d'être offert dans les dépanneurs et épiceries partout dans la province. « Nous ne souhaitons pas commenter le plan marketing de FCKD UP puisque cela appartient au fournisseur, a indiqué la gestionnaire marketing de Couche-Tard Karine Grandmont. En tant que distributeur, nous appliquons la même rigueur dans la vente de ce produit que pour les [autres] produits réglementés, qu'il s'agisse d'alcool, de tabac ou de loterie. »

De son côté, le directeur général d'Éduc'Alcool Hubert Sacy qualifie la boisson FCKD UP de « bombe nucléaire » en raison de l'effet de l'alcool camouflé par celui du sucre et du guarana. « Tout est fait pour rejoindre les jeunes et les inciter à la consommation abusive : les couleurs criardes des canettes, leur bas prix, le langage utilisé », déplore M. Sacy.

Réaction de Santé Canada

À la suite de la publication de notre dossier, des centaines de lecteurs ont réagi à notre reportage sur la page Facebook de La Presse, dont un grand nombre se demandent comment il se fait que la vente de telles boissons soit légale au Canada.

« En général, les boissons alcoolisées n'ont pas besoin d'être évaluées ou approuvées par Santé Canada avant leur mise en marché. De tels produits peuvent être vendus légalement au Canada, à condition qu'ils respectent toutes les exigences générales en matière de salubrité des aliments, ainsi que toutes les exigences qui sont propres à ce type de produits », explique la porte-parole de Santé Canada Maryse Durette.

Au sujet de la boisson FCKD UP, la porte-parole de Santé Canada précise que le Règlement sur les aliments et drogues interdit l'ajout de caféine à toute boisson alcoolisée. Toutefois, il est permis d'ajouter certains ingrédients aromatisants contenant naturellement de la caféine (par exemple le guarana et le café) à certaines boissons alcoolisées.

De son côté, l'Agence canadienne d'inspection des aliments n'a reçu aucune plainte concernant ces deux produits, indique sa porte-parole, Natasha Gauthier.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer