Ottawa dépose son projet de loi sur le tabac et les produits de vapotage

De façon générale, la cigarette électronique y est... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

De façon générale, la cigarette électronique y est considérée comme un produit potentiellement moins nocif pour la santé que la cigarette, donc encouragée pour cesser de fumer.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral a finalement déposé, mardi, son projet de loi sur le tabac et les produits de vapotage, qui considère la cigarette électronique comme une solution de rechange à la cigarette.

La Loi sur le tabac sera même rebaptisée Loi sur les produits du tabac et de vapotage.

De façon générale, la cigarette électronique y est considérée comme un produit potentiellement moins nocif pour la santé que la cigarette, donc encouragée pour cesser de fumer.

Le ministère de la Santé souligne toutefois que les jeunes pourraient être tentés de commencer à fumer après avoir essayé la cigarette électronique. En point de presse à Ottawa, la ministre Jane Philpott a donc indiqué qu'elle voulait «trouver l'équilibre» entre les deux et prévoir une réglementation à ce sujet.

Comme la cigarette électronique a connu une croissance soutenue, ces dernières années, le ministère estime qu'il est temps d'en réglementer la fabrication, la vente, l'étiquetage et la promotion.

Le projet de loi déposé par la ministre Philpott prévoit aussi de «préparer le terrain» pour de prochaines interventions quant à l'emballage neutre des paquets de cigarettes. Le gouvernement fédéral a déjà lancé une consultation à ce sujet.

Interrogée par la presse parlementaire, la ministre Philpott a répété que l'engagement de son gouvernement était d'imposer un emballage neutre avant la fin de son mandat.

Réaction

Joint au téléphone, François Damphousse, directeur du bureau du Québec de l'Association pour les droits des non-fumeurs, s'est réjoui des mesures annoncées par le gouvernement fédéral.

«Ce qui est intéressant pour moi, c'est de voir le gouvernement fédéral reconnaître que le vapotage, c'est une solution parmi tant d'autres pour venir en aide aux fumeurs pour les aider à arrêter de fumer - ce que les provinces avaient de la difficulté à reconnaître», a-t-il souligné.

Pour ce qui est de l'emballage neutre des paquets de cigarettes, la situation reste à être éclaircie. «Est-ce qu'ils vont se doter du pouvoir pour réglementer l'emballage neutre? Il va falloir voir le contenu du projet de loi comme tel», a ajouté M. Damphousse.

Selon l'Enquête canadienne sur le tabac, l'alcool et les drogues pour 2015, 25 % des jeunes Canadiens âgés de 15 à 19 ans ont déjà fait l'essai d'une cigarette électronique comparativement à 20 % en 2013.

Toutes les 14 minutes, un Canadien meurt à la suite d'une maladie liée au tabagisme, soit 37 000 Canadiens par année, note le ministère fédéral de la Santé.

La plupart des Canadiens commencent à fumer à l'adolescence ou juste après. Ainsi, 82 % des fumeurs adultes ont commencé à fumer avant d'avoir 18 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer