• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Une nouvelle arrestation déclenche une campagne contre le fentanyl illicite 
Exclusif

Une nouvelle arrestation déclenche une campagne contre le fentanyl illicite

Selon un rapport du Centre canadien de lutte... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Selon un rapport du Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, 655 Canadiens sont possiblement morts de surdoses de fentanyl de 2009 à 2014.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

Une nouvelle arrestation liée au fentanyl a amené deux corps policiers et l'agence de la santé de l'Alberta à collaborer pour conscientiser la population aux risques de cette drogue.

Un homme de Calgary a été accusé à la suite d'une enquête conjointe de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et de la police de Calgary.

Un agent du Centre de courrier des douanes de Vancouver a intercepté le mois dernier un colis provenant de la Chine. Il indiquait contenir un silencieux et était destiné à quelqu'un à Calgary.

Une analyse a confirmé que le colis contenait en fait 122 grammes de poudre blanche qui était du fentanyl.

Kasimir Tyabji, 27 ans, de Calgary, est accusé d'avoir importé une substance réglementée. Il comparaîtra lundi.

Le mois dernier, les services de santé de l'Alberta ont lancé une campagne d'information sur cet opioïde synthétique utilisé principalement pour traiter les douleurs sévères.

La police le présente comme une substance exceptionnellement dangereuse. Aussi peu que deux milligrammes - l'équivalent de deux grains de sel - peut tuer quelqu'un, a affirmé jeudi en conférence de presse le sergent Martin Schiavetta, de la police de Calgary.

La plus récente arrestation liée au fentanyl est l'une des nombreuses faites en 2015. Jusqu'à maintenant cette année, les autorités de Calgary ont procédé à 34 saisies - une nette hausse par rapport aux 12 saisies de 2014.

«Le fentanyl est là, et il est mortel», a prévenu le sergent Schiavetta.

Selon un rapport du Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, 655 Canadiens sont possiblement morts de surdoses de fentanyl de 2009 à 2014. Santé Canada en détecte aussi de plus en plus souvent dans les drogues de rue envoyées par les corps policiers pour analyse dans ses laboratoires.

«La police ne réussira certainement pas à régler ce problème par des arrestations, croit M. Schiavetta. C'est un problème de santé. C'est un problème d'application de la loi. C'est un problème pour toute la société.»

Le message important à retenir, pour le sergent, c'est qu'il n'existe pas de drogue sans danger.

«Seulement à Calgary, on a vu du fentanyl mélangé à de l'héroïne, de la caféine, du xylazine, et je suis certain qu'une fois qu'on aura plus de résultats de Santé Canada, nous verrons d'autres marchandises illégales et substances mortelles mélangées au fentanyl.»

La campagne des services de santé albertains vise les consommateurs récréatifs et quelques communautés autochtones liées au fentanyl. L'agence offre des ensembles de naloxone, un médicament qui peut contrer la surdose de fentanyl s'il est administré immédiatement.

Les autorités croient que le fentanyl en poudre est importé de la Chine par le biais d'Internet.

Jeudi, Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada ont également publié un communiqué pour faire part de leurs préoccupations liées aux «récents rapports faisant état d'une augmentation au Canada des surdoses et des décès liés à l'utilisation illicite de fentanyl».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le fentanyl, un problème de société

    Société

    Le fentanyl, un problème de société

    Les trois décès liés au fentanyl enregistrés à Québec, rapportés dans Le Soleil de mercredi, s'ajoutent à une très longue liste au pays.... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer