Noyades de jeunes enfants: inquiète, Sainte-Justine donne des conseils

Le CHU Sainte-Justine rappelle qu'il faut toujours relever... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Le CHU Sainte-Justine rappelle qu'il faut toujours relever les échelles des piscines hors terre pour en limiter l'accès et installer autour des piscines creusées une clôture munie d'un loquet qui s'ouvre de l'intérieur et qui se referme automatiquement grâce à un ressort.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
Montréal

L'hôpital Sainte-Justine s'inquiète du nombre de jeunes enfants hospitalisés depuis quelques jours à la suite d'accidents près de plans d'eau ou de piscines, au point d'en faire une intervention publique afin de rappeler quelques règles de sécurité élémentaires.

Le centre hospitalier pédiatrique a été témoin d'une noyade et de trois quasi-noyades depuis samedi, un nombre anormalement élevé, selon Catherine Roberge, infirmière clinicienne en traumatologie au CHU Sainte-Justine.

«Ce qui nous inquiète, c'est qu'on parle de quatre événements en moins d'une semaine. À titre de comparaison, l'année dernière, on a eu trois quasi-noyades et trois noyades, soit un total de six, pour tout l'été», a-t-elle expliqué mercredi en entrevue avec La Presse Canadienne.

Une autre source de préoccupation se trouve dans le fait que les quatre petites victimes des derniers jours, trois filles et un garçon, étaient toutes âgées d'environ deux ans.

«C'est la phase de la découverte: l'enfant marche de mieux en mieux, veut tout découvrir et, en termes de développement, ils ne sont pas encore alertes face aux dangers potentiels, de sorte qu'ils sont tellement plus à risque que tous les autres enfants de se noyer», a précisé Mme Roberge.

Ce qui choque le plus dans le milieu hospitalier - et partout ailleurs - c'est que ces accidents sont évitables la plupart du temps et l'une des premières consignes de sécurité est celle qui est le plus souvent oubliée.

«Lors des fêtes familiales, les adultes sont tous là, ils jasent et tout le monde pense que quelqu'un surveille les enfants, mais finalement, personne ne les surveille. C'est là qu'il est important d'identifier un adulte responsable afin d'assurer la surveillance constante des enfants dans la piscine», rappelle l'infirmière.

«Personne n'est à l'abri d'une distraction qui pourrait être fatale», avertit Catherine Roberge.

Évidemment, les consignes habituelles sont aussi de mise: relever les échelles des piscines hors terre pour en limiter l'accès; installer autour des piscines creusées une clôture qui s'ouvre de l'intérieur et qui se referme automatiquement; s'assurer que tous les enfants en bas âge ont une veste de sauvetage ou des flotteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer