La marijuana médicinale autorisée sous toutes ses formes

La ministre fédérale de la Santé a toutefois... (PHOTO archives PC)

Agrandir

La ministre fédérale de la Santé a toutefois tenu à rappeler que la marijuana n'est pas un «médicament» au Canada et que les «magasins de marijuana sont illégaux».

PHOTO archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Les utilisateurs de marijuana médicinale peuvent maintenant consommer en toute légalité du cannabis sous d'autres formes que le traditionnel «joint», en vertu des nouvelles règles de Santé Canada.

Ottawa obligeait jusqu'ici les utilisateurs de marijuana thérapeutique à consommer uniquement du cannabis sous sa forme séchée. La Cour suprême du Canada a invalidé cette disposition le 11 juin dernier, en vertu de la Charte des droits et libertés.

Le ministère fédéral de la Santé a donc modifié ses règles, qui permettent maintenant aux producteurs d'offrir aussi du cannabis sous forme d'huile, de bourgeons ou de feuilles fraîches.

Les producteurs autorisés ne pourront toutefois vendre des matières végétales pouvant servir à la reproduction de la marijuana. Par ailleurs, ils devront toujours se conformer aux mêmes directives de sécurité, notamment l'emballage à l'épreuve des enfants et le dosage limité et précis de l'ingrédient actif, le THC.

La Cour suprême avait ordonné un accès raisonnable à une source légale de marijuana thérapeutique, sous toutes ses formes.

Santé Canada indique que «la position du gouvernement est que ce processus doit se dérouler de façon contrôlée pour protéger la santé et la sécurité du public».

Les producteurs autorisés doivent d'ailleurs inscrire sur l'étiquette une mise en garde du gouvernement: «La vente de ce produit n'a pas été autorisée en vertu de la Loi sur les aliments et drogues. L'innocuité et l'efficacité du produit pour le traitement ou la prévention de maladies ou de symptômes n'ont pas été évaluées».

La ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, a tenu à rappeler par communiqué que la marijuana n'est pas un «médicament» au Canada et que les «magasins de marijuana sont illégaux».

Mme Ambrose en a aussi profité pour fustiger la position du chef du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau, parlant d'un «programme libéral irresponsable».

M. Trudeau a déjà laissé entendre que la légalisation de la marijuana pourrait faire partie de la prochaine plateforme électorale de son parti.

Le chef libéral soutient que la légalisation et la réglementation stricte de la marijuana contribuerait davantage à réduire la consommation, surtout chez les jeunes, que la guerre contre la drogue qui s'avère être un échec.

«Notre gouvernement conservateur va continuer à protéger la santé et la sécurité des Canadiens et demeure strictement opposé au stratagème irresponsable de Justin Trudeau consistant à légaliser la marijuana et à la banaliser auprès des jeunes», a déclaré Mme Ambrose.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer