Des housses mortuaires envoyées sur des réserves au Manitoba

Leona Aglukkaq... (Photo: PC)

Agrandir

Leona Aglukkaq

Photo: PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

AFP, PC

La ministre fédérale de la Santé, Leona Aglukkaq, a présenté ses excuses aux communautés autochtones du Manitoba qui ont reçu livraison de housses mortuaires de Santé Canada, en même temps que des masques et du désinfectant pour les mains pour prévenir la propagation du virus A(H1N1).

Des chefs autochtones ont dénoncé la situation mercredi.

«Les Premières Nations Wasagamach, Saint Theresa Point et Garden Hill sont horrifiées d'avoir reçu des dizaines de housses mortuaires envoyées par le ministère de la Santé dans le cadre du plan de prévention contre H1N1», indiquent leurs chefs.

«Je me demande si les responsables de la Santé savent des choses que nous ignorons», a dit l'un d'entre eux, le grand chef David Harper avant d'ajouter: «Ne nous envoyez pas de sacs à cadavres, aidez-nous à nous organiser, envoyez des médicaments».

Selon les prévisions des autorités, les populations autochtones devraient souffrir beaucoup plus de la grippe que l'ensemble des Canadiens, en raison des difficiles conditions de logement et d'hygiène dans lesquelles ils vivent.

Un autre chef, Jerry Knott, a indiqué que l'arrivée de trente sacs à cadavres a «inquiété plusieurs membres de la communauté» Wasagamack. «Cela veut-il dire que nous sommes livrés à nous-mêmes?», demande-t-il.

La ministre fédérale de la Santé, Leona Aglukkaq, interrogée sur la démarche des autochtones, a indiqué qu'elle ordonnait une «enquête immédiate» dans ses services.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer