La CAQ se lance dans la lutte au gaspillage de fonds publics

Éric Caire, député de La Peltrie.... (Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

Éric Caire, député de La Peltrie.

Jacques Boissinot, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Coalition Avenir Québec dénonce « le gaspillage éhonté de fonds publics » et dévoile quatre mesures pratiques pour redresser la situation.

« Depuis les 15 ans qu'ils sont au pouvoir, les libéraux n'ont jamais réalisé leurs promesses de bonne gestion », a dit Éric Caire, député de La Peltrie.

Les mesures simples de la CAQ sont proposées après une étude des dépenses gouvernementales compressibles. « Ça prive le trésor québécois de sommes extrêmement importantes », a précisé Éric Caire.

Au total, c'est 800 millions de dollars que la CAQ veut économiser.

Que faire ?

Tout d'abord regrouper les centres de traitement informatique, une économie évaluée à 100 millions par année.

Ensuite, en cette journée de la Terre, la CAQ veut mettre la hache dans les photocopieuses en adoptant un plan pour numériser les services administratifs, pour un autre 10 millions de moins.

La formation politique propose également de réduire des coûts d'approvisionnement et de diminuer les dépenses en technologie de l'information.

La Coalition voudrait aussi mettre fin à la règle du plus bas soumissionnaire. « Le prix de la soumission doit demeurer un facteur dans l'attribution d'un contrat », a précisé Éric Caire qui veut néanmoins qu'on prenne davantage en considération la qualité et l'expertise, afin de réaliser des économies à plus long terme.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer