Élections partielles: deux en deux pour les libéraux

Philippe Couillard et sa conjointe ont célébré leur... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Philippe Couillard et sa conjointe ont célébré leur victoire lundi soir à Outremont.

Photo: André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Philippe Couillard siégera à l'Assemblée nationale lors de la prochaine session parlementaire. Le chef du Parti libéral du Québec l'a emporté, lundi soir, avec une avance de 23% sur sa plus proche rivale, la candidate de Québec solidaire, Édith Laperle, lors de l'élection partielle dans la circonscription d'Outremont, à Montréal.

Les libéraux conservent aussi la circonscription électorale de Viau, laissée vacante depuis le départ du libéral Emmanuel Dubourg, le 9 août dernier. L'ancien président et chef de la direction de la Régie des installations olympiques (RIO), David Heurtel, l'a emporté avec une majorité écrasante de 60% des voix. La candidate du Parti québécois (PQ) Tania Longpré, et la candidate de Québec solidaire (QS), Geneviève Fortier-Moreau, ont toutes deux obtenu un score d'environ 14%. 

«C'est très émouvant pour moi de me retrouver ici, à Outremont, où j'ai grandi et étudié. (...) Le Parti libéral du Québec est la plus grande tradition démocratique de modernisation. Le véritable changement est toujours passé par le Parti libéral et ce sera encore le cas cette fois-ci», a déclaré M. Couillard devant une foule de militants, lundi. 

Un bastion libéral 

C'est sans surprise que M. Couillard a obtenu son ticket vers Québec, appuyé par 55% des électeurs de la circonscription d'Outremont, un bastion libéral. Ni le PQ ni la CAQ n'avaient présenté de candidat pour cette partielle, puisque les deux formations politiques réclamaient son entrée en chambre.

Sans candidat péquiste ou caquiste, la candidate solidaire, Édith Laperle, qui en était à sa deuxième élection dans cette circonscription, a réussi à augmenter son taux d'appui. Lors de la dernière élection générale, en septembre 2012, elle avait obtenu 18% des voix. Cette fois-ci, elle termine la course avec 32% d'appuis.  

Dans la circonscription de Viau, les péquistes ont perdu 10% des appuis qu'ils avaient obtenus lors du scrutin de 2012. Si le pourcentage des votes octroyés à Québec solidaire demeure stable, l'électorat de la CAQ a connu une baisse significative. La formation politique de François Legault, qui avait obtenu 12% d'appui en 2012, a terminé la soirée avec un maigre 3%. 

Grâce à ces deux victoires, le PLQ retrouve les 50 sièges qu'il détenait à l'Assemblée nationale avant les départs de MM. Dubourg et Bachand, contre 54 pour le PQ, 18 pour la CAQ et 2 pour Québec solidaire. Un député siège également en tant qu'indépendant.

Le passage de M. Couillard s'annonce toutefois court dans Outremont, puisque le chef libéral a l'intention de briguer les suffrages dans la circonscription de Roberval, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, aux prochaines élections, qui pourraient être déclenchées au printemps.

Taux de participation 

Dans la circonscription d'Outremont, le taux de participation a été de 26%, lundi, contrairement à 68% lors de l'élection générale de septembre 2012. 

Dans la circonscription de Viau, le taux de participation a été de 17%, lundi, contrairement à 62% lors de l'élection générale de septembre 2012. 

- Avec La Presse Canadienne 




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer