Plus de 8000 policiers seront déployés pour le G7 de La Malbaie

Un imposante barrière ceinture les lieux ont se... (PHOTO MATHIEU BÉLANGER, LA PRESSE)

Agrandir

Un imposante barrière ceinture les lieux ont se dérouleront le sommet les 8 et 9 juin prochains.

PHOTO MATHIEU BÉLANGER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Entre 8000 et 9000 membres des forces de l'ordre seront déployés pour la sécurité du sommet du G7 qui aura lieu au Manoir Richelieu de La Malbaie, dans Charlevoix, les 8 et 9 juin.

C'est ce qu'ont indiqué les autorités lors d'une conférence de presse à Québec mercredi après-midi. Ces données ne tiennent pas compte des militaires qui seront également déployés pour l'occasion.

Ce type de forum est habituellement la cible de contestataires, que ce soit des anticapitalistes, des groupes antipauvreté, etc., mais le chef de police de Québec, Robert Pigeon, a précisé que l'indice de menace est actuellement évalué à «modéré».

«Le niveau est habituel, c'est-à-dire des gens qui veulent exprimer leur opinion dans l'espace public, a-t-il expliqué. Cependant, on s'attend à ce que ces groupes soient infiltrés par des gens plus mal intentionnés.»

Quant à savoir si les autorités avaient relevé d'autres menaces potentielles, M. Pigeon a dit qu'il n'avait pas l'intention de divulguer «tous les autres éléments de nature opérationnelle et tactique».

Il n'a pas voulu préciser les mesures qui seront prises par exemple contre d'éventuels attentats terroristes ou camions béliers. Impossible de savoir aussi si des rues seront fermées pour des convois.

Par contre, on assure qu'il n'y aura pas de vaste périmètre fermé ou clôturé comme lors du Sommet des Amériques, en 2001, en plein centre-ville de Québec, qui avait marqué les esprits en raison des affrontements entre les escouades antiémeutes et les manifestants. Il y a une exception: une zone sécurisée sera érigée non loin du parlement, au centre de presse.

«Nous ne sommes pas dans le Sommet des Amériques, nous sommes dans le G7, donc il n'y a pas de comparaison possible présentement», a fait valoir M. Pigeon.

Les représentants des forces de l'ordre ont tenté de se faire rassurants et de calmer les esprits concernant ce forum des grands de ce monde qui se tiendra dans Charlevoix, mais dont les incidences se feront sentir en grande partie à Québec.

Comme l'enceinte du sommet, le manoir, sera pratiquement inaccessible, les protestataires devront se faire entendre dans la capitale. Cependant, il n'y a pas lieu d'en déduire qu'ils se vengeront de n'avoir pu déferler à La Malbaie.

«Nous ne faisons pas l'équation selon laquelle la frustration est présente et compte tenu de cette frustration, on va venir se défouler à Québec», a estimé le chef de police de Québec.

Les autorités ont demandé aux commerçants de vaquer à leurs occupations habituelles et elles ne recommandent à personne de placarder les façades, mais de retirer tout ce qui pourrait servir de projectile.

Une assemblée publique devait avoir lieu mercredi soir pour informer les citoyens à Québec.

Le G7 est une organisation qui regroupe les chefs des sept pays les plus industrialisés. Les États membres sont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie et le Japon. Le sommet a lieu chaque année dans un lieu différent.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer