Une petite ville de Terre-Neuve dit adieu à un fameux iceberg

Les courants océaniques semblent chasser le colossal iceberg... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Les courants océaniques semblent chasser le colossal iceberg du large de Ferryland, à Terre-Neuve-et-Labrador.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ferryland

Le plus célèbre des icebergs intacts de la planète semble s'éloigner de la vue des curieux.

Les courants océaniques semblent chasser le colossal iceberg du large de Ferryland, à Terre-Neuve-et-Labrador, où il se trouve depuis des mois, attirant l'attention de la planète sur le petit village de 500 âmes.

Le maire Adrian Kavanagh raconte que des curieux ont pris le village d'assaut au cours du week-end de Pâques, provoquant des embouteillages dans l'espoir de trouver l'angle parfait pour photographier l'iceberg.

Le spectacle glacial a fait parler de lui dans de nombreux médias à travers le monde, incluant le New York Times, CNN, la BBC, Time, The Guardian et la chaîne d'information de l'État russe, de même que dans les médias australiens, japonais et allemands.

Une manchette du journal britannique The Independent - «Comment visiter l'iceberg de Ferryland» - ne laisse planer aucun doute quant à la célébrité du phénomène.

Diane Davis, responsable du groupe Facebook Newfoundland Iceberg Reports, dit avoir vu des centaines d'icebergs en tant qu'amatrice de ces énormes blocs de glace, mais elle admet que celui de Ferryland semble être particulièrement spécial.

Les photos permettent d'admirer cette sculpture de glace naturelle et toutes ses caractéristiques, dont son sommet hérissé vers le ciel comme un tsunami cristallisé. À un certain moment de la journée, affirme Mme David, les rayons du soleil se réfractent et donnent à l'iceberg une teinte de bleu.

«Chaque iceberg a sa propre forme et sa propre personnalité, explique Mme David. Il est si gros et sexy (...) et en avant-plan de l'océan, il est si photogénique et c'est pourquoi il attire autant l'attention.»

Mme David espérait pouvoir bientôt se rendre à Ferryland pour voir l'iceberg en personne, mais plusieurs sources parmi les 4500 membres de son groupe rapportaient dimanche que celui-ci s'était déplacé sur plusieurs kilomètres au sud-ouest, vers Aquaforte, à Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Kavanagh confirme que l'iceberg a bougé, mais affirme que deux autres semblent vouloir s'approcher de Ferryland. Sinon, il y aura une autre saison des icebergs l'an prochain, souligne-t-il.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer