Terre-Neuve croule sous la neige

Snow is piled up in front of house... (THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

Snow is piled up in front of house in Gander, N.L. on Monday, April 3, 2017 in a handout photo. Parts of Newfoundland continue to be hammered by heavy, blowing snow for a second straight day. Environment Canada has issued several blizzard warnings and special weather statements for parts of the island. THE CANADIAN PRESS/HO-Trudy Carter MANDATORY CREDIT

THE CANADIAN PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sue Bailey
La Presse Canadienne

L'hiver ne semble pas vouloir quitter Terre-Neuve, où 230 centimètres de neige se trouvent toujours au sol en ce début du mois d'avril.

Au cours des cinq derniers jours, plus de 100 centimètres de neige sont tombés, notamment en raison de la tempête qui s'est abattue sur Terre-Neuve mardi.

Une résidante de Gander, Beulah Cooper, dit que le banc de neige sur son terrain est rendu si haut qu'elle ne peut même plus voir le camion de son fils qui se trouve dans son entrée de garage. Un autre résidant s'est réginé à sortir par l'une des fenêtres de sa maison, alors incapable d'ouvrir sa porte pour aller déneiger.

Le météorologue d'Environnement Canada David Neil ne peut que convenir que la semaine a été difficile pour les Terre-Neuviens.

De gros blocs de glace ont notamment été poussés par les vents dans la péninsule d'Avalon et dans le port de Saint-John.

Mardi, un traversier a été fait prisonnier des glaces en effectuant la liaison vers Port aux Basques.

Darrell Mercer, de la Marine atlantique, explique qu'un changement brusque de la météo a bloqué le MV Highlanders au large du Cap-Breton avec 209 passagers à bord.

En soirée, le traversier MV Blue Puttees a réussi à briser les glaces pour permettre au MV Highlanders de poursuivre sa route.

Gabrielle McGrath, commandante de la patrouille des glaciers de la Garde côtière américaine, affirme que des vols de surveillance effectués au-dessus de Terre-Neuve-et-Labrador révèlent que le nombre d'icebergs est particulièrement élevé cette année.

En date du 27 mars, 37 icebergs avaient été dénombrés. Ce nombre a rapidement augmenté à 272 le 30 mars, puis à 455 à ce jour, en raison des forts vents qui poussent les glaciers du Groenland.

« Je travaille au sein de la patrouille des glaciers depuis environ dix ans et je n'ai jamais rien vu de tel », a lancé Mme McGrath.

Le couvert de glace particulièrement épais cette année a également permis à plusieurs ours polaires de se rapprocher de Terre-Neuve cet hiver.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer