Un ado de Toronto voulait s'inspirer du drame de Polytechnique

L'adolescent aurait visé le Collège Oakwood, une institution... (PHOTO Toronto District School Board)

Agrandir

L'adolescent aurait visé le Collège Oakwood, une institution scolaire de 700 étudiants.

PHOTO Toronto District School Board

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un adolescent de 17 ans de Toronto aurait planifié de faire un bain de sang dans une école de la Ville Reine mardi, le jour même du 27e anniversaire du massacre de l'École Polytechnique à Montréal. Un véritable arsenal d'armes tranchantes a été saisi dans la résidence du jeune homme: une machette, une hache, deux épées, quatre couteaux et des flèches. 

Le suspect a été accusé mardi de deux chefs d'accusation pour avoir proféré des menaces de causer la mort et des lésions corporelles, des crimes passibles d'une peine maximale de cinq ans de prison, a annoncé mercredi en fin d'après-midi le Service de police de Toronto. Selon CTV News, l'adolescent a été libéré sous conditions à la suite de sa comparution. Il n'était pas connu des policiers. Son identité n'a pas été révélée puisqu'il est mineur.

Selon le sergent-détective Paul Qureshi, l'adolescent aurait menacé sur un blogue d'attaquer le Oakwood Collegiate Institute, une institution de 700 étudiants. «Il a inscrit des choses spécifiques qu'il ferait pour blesser des gens à l'école et il a mentionné le massacre de Montréal», a dit le sergent-détective Qureshi dans un communiqué. Peu de détails sont connus concernant la nature de ses propos par rapport à la tuerie de l'École Polytechnique.

Le suspect aurait effectué ces menaces virtuelles à partir d'un ordinateur du Conseil scolaire du district de Toronto [Toronto District School Board [TDSB] ]. «Nous sommes en mesure de déterminer qu'un étudiant spécifique a utilisé l'ordinateur pour envoyer ces messages troublants», a expliqué Paul Qureshi. Les policiers torontois ont entamé leur enquête le 1er décembre dernier.

L'adolescent fréquentait une école de Toronto, a confirmé à La Presse le porte-parole de la commission scolaire Ryan Bird, sans préciser si le suspect étudiait le Collège Oakwood.

«L'école a été mise au courant de la menace par la police de Toronto lundi après-midi après l'école. Et mardi matin, avant que l'école commence, nous avons été informés par la police qu'une personne avait été arrêtée. Les parents et les étudiants ont été informés aujourd'hui [mercredi]. Une lettre a été envoyée, coïncidant avec l'annonce de cette information par la police de Toronto, pour les informer», explique Ryan Bird du TDSB.

Dans cette lettre obtenue par La Presse, le directeur du Collège, Steve Yee, indique que les cours n'ont pas été perturbés par l'arrestation. «J'aimerais remercier la police pour leur réponse rapide. Nous continuerons d'assister les policiers dans leur enquête par tous les moyens. En travaillant ensemble, nous pouvons aider à rendre notre école et notre communiqué aussi sûr que possible», peut-on lire dans la lettre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer