Des aires pour texter envisagées sur les autoroutes ontariennes

La Police provinciale de l'Ontario avait rapporté en... (Photo La Presse)

Agrandir

La Police provinciale de l'Ontario avait rapporté en mars que, pour la troisième année consécutive, la distraction au volant avait provoqué plus de décès sur les autoroutes de la province que tout autre facteur, faisant 69 morts en 2015.

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Keith Leslie
La Presse Canadienne
TORONTO

L'Ontario songe à installer des pancartes le long de ses autoroutes afin d'aviser les conducteurs qu'ils s'apprêtent à croiser une zone où ils pourront arrêter leur véhicule de façon sécuritaire afin de consulter leurs messages textes ou leurs courriels.

Les trois partis politiques présents à l'Assemblée législative de l'Ontario ont voté en faveur du passage en deuxième lecture d'un projet de loi présenté par le député progressiste-conservateur Vic Fedeli proposant la création d'«aires de textage».

M. Fedeli a affirmé que les affiches sur les autoroutes informeraient les automobilistes de la présence de 185 zones existantes comme des stationnements pour les usagers du transport en commun, des gares de transit et des haltes routières où ils peuvent immobiliser leur véhicule en toute sécurité afin d'utiliser leur téléphone intelligent ou leur tablette électronique.

Le député a dit avoir eu l'idée après avoir vu des pancartes annonçant des aires de textage en traversant la Pennsylvanie et l'État de New York en voiture. Il a précisé que sa proposition ne nécessiterait aucune nouvelle infrastructure.

Selon Vic Fedeli, les amendes plus salées ne suffisent pas à mettre un frein à la distraction au volant causée par les téléphones et les tablettes. Il a dit croire que les aires de textage sauveraient des vies et contribueraient à sensibiliser la population aux dangers de texter en conduisant.

La Police provinciale de l'Ontario avait rapporté en mars que, pour la troisième année consécutive, la distraction au volant avait provoqué plus de décès sur les autoroutes de la province que tout autre facteur, faisant 69 morts en 2015.

M. Fedeli a indiqué que son projet de loi bénéficiait du soutien des forces de l'ordre, des sociétés d'assurance, de l'Association canadienne des automobilistes (CAA) et de la ligue ontarienne pour la sécurité (OSL).

«Il envoie un message clair aux conducteurs distraits, à savoir qu'il n'y a désormais plus d'excuse pour risquer leur vie et celle des gens avec qui ils partagent la route, a déclaré le député. Leur message texte peut attendre jusqu'à la prochaine aire de textage.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer