Polémique sur la facture des funérailles de René Angélil

L'État québécois a coutume de défrayer entre 45 000... (PHOTO ARCHIVES PC)

Agrandir

L'État québécois a coutume de défrayer entre 45 000 et 75 000 dollars pour des « funérailles nationales ». Ici, l'on voit Céline Dion et ses proches devant le cercueil de René Angélil.

PHOTO ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les « funérailles nationales » de René Angélil ont tourné à la polémique jeudi à cause de la facture, dix fois supérieure à la normale, adressée au gouvernement québécois par l'entreprise du défunt imprésario et époux de Céline Dion.

La radio montréalaise 98,5 FM rapporte que lorsque le Québec a proposé « des funérailles nationales à la famille de Céline Dion », c'est Production Feeling, société de production de Céline Dion et de son défunt mari, qui a immédiatement « pris les choses en main ».

Production Feeling a envoyé une facture au ministère québécois des Relations internationales pour un montant de 700 000 dollars, selon la radio, citant des sources diplomatiques québécoises.

L'addition est dix fois plus élevée que d'autres funérailles nationales organisées pour des célébrités québécoises comme d'anciennes vedettes de hockey ou de la culture.

L'entreprise de Céline Dion a facturé notamment l'embauche d'une agence de sécurité privée, alors que l'État avait déployé un important contingent policier, selon la radio.

« Le gouvernement du Québec n'a jamais reçu de facture à proprement parler, par contre Production Feeling a engendré divers coûts autour des funérailles de M. Angélil et ils ont établi une liste de coûts qui nous a été présentée », a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère des Relations internationales, François Caouette.

L'État québécois a coutume de défrayer entre 45 000 et 75 000 dollars pour des « funérailles nationales » et entend « s'en tenir à ce qu'on paie habituellement pour ce type de funérailles », a-t-il assuré.

Ni Production Feeling, ni la porte-parole de Céline Dion n'ont souhaité jeudi faire de commentaires.

La disproportion entre la liste des coûts et les usages en vigueur a déclenché de nombreuses réactions dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer