Rob Ford exposé en chapelle ardente à Toronto

La dépouille de celui qui a dirigé la... (Photo Mark Blinch, Reuters)

Agrandir

La dépouille de celui qui a dirigé la Ville Reine de 2010 à 2014 sera exposée en chapelle ardente pendant deux jours à l'hôtel de ville.

Photo Mark Blinch, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Colin Perkel
La Presse Canadienne
Toronto

La population de Toronto rend hommage depuis lundi matin à son ancien maire Rob Ford, exposé en chapelle ardente pendant deux jours à l'hôtel de ville, avant ses funérailles à la cathédrale mercredi.

M. Ford a succombé à un cancer rare mardi dernier, à l'âge de 46 ans.

Le cercueil de celui qui a dirigé la métropole canadienne de 2010 à 2014 est arrivé à l'hôtel de ville tôt lundi matin, accompagné du frère de l'ex-maire, Doug Ford, et d'autres membres de la famille.

L'actuel maire de Toronto, John Tory, qui a accordé à son prédécesseur le privilège d'une chapelle ardente à l'hôtel de ville - un hommage rare -, a été le premier à se recueillir sur le cercueil recouvert du drapeau de la ville.

On n'avait pas organisé de chapelle ardente à l'hôtel de ville pour un maire de Toronto depuis le décès soudain, à 48 ans, de Donald Summerville, en 1963. Le maire était mort d'une crise cardiaque après avoir été gardien de but lors d'un match de hockey-bénéfice contre les membres de la tribune de la presse.

Jack Layton, qui avait longtemps été conseiller municipal de Toronto avant de devenir chef du Nouveau Parti démocratique à Ottawa, a aussi été exposé en chapelle ardente à l'hôtel de ville en 2011.

Selon une porte-parole de la Ville, c'est la famille Ford qui avait demandé cette ultime faveur.

D'anciens joueurs de football collégial sont venus lundi rendre hommage à leur ex-entraîneur. «Avec ce que les médias ont raconté, personne n'a pu voir tout le bien qu'il a fait à titre de mentor pour nous, les joueurs de football, les étudiants, a témoigné André Laporte. Quand il était sur le terrain, ce n'était plus le politicien: il se concentrait sur le football.»

Certains touchaient ou embrassaient le cercueil, d'autres essuyaient une larme en se signant. La solennité du moment faisait oublier le passage fracassant de ce maire qui aura souvent défrayé la manchette davantage pour sa consommation de crack et d'alcool ou son langage grossier que pour sa défense des contribuables de la «Ford Nation».

La dépouille quittera l'hôtel de ville en cortège en fin de matinée mercredi pour des funérailles à la cathédrale St.James, tout près, là où avaient été célébrées en 2014 les funérailles de Jim Flaherty, longtemps ministre des Finances de Stephen Harper. Il est prévu que la famille Ford assistera par la suite à une cérémonie privée.

Rob Ford a été maire de 2010 à 2014, mais l'apparition de son cancer l'avait obligé à retirer sa candidature pour un deuxième mandat à quelques semaines du scrutin d'octobre 2014. Il a par contre réussi facilement à retrouver son ancien siège de conseiller municipal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer