Les provinces de l'ouest combattent toujours des centaines de feux de forêt

Le porte-parole des équipes de lutte contre les... (Photo Les Forces canadiennes, Reuters)

Agrandir

Le porte-parole des équipes de lutte contre les feux de forêt, Kevin Skrepnek, a indiqué qu'aucun nouvel incendie n'avait été signalé depuis jeudi soir.

Photo Les Forces canadiennes, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
PRINCE ALBERT

Les feux de forêt dans le nord de la Saskatchewan sont maintenant combattus par environ 1300 personnes, dont des militaires et des sapeurs provenant d'autres provinces.

Un feu de forêt près de la localité de La Ronge a maintenant rejoint un autre incendie, et ce brasier couvre une superficie cinq fois plus grande que la ville de Saskatoon.

Pendant ce temps, de plus en plus de personnes qui ont dû évacuer leur domicile au cours des dernières semaines se présentent aux refuges temporaires pour obtenir de l'aide. Le directeur des mesures d'urgence, Duane McKay, a admis que plusieurs victimes exercent de fortes pressions sur leurs élus municipaux pour pouvoir rentrer chez eux immédiatement.

M. McKay a cependant rappelé que les ordres d'évacuation demeureraient en vigueur jusqu'à ce que les feux ne présentent plus aucun risque pour la population.

Par ailleurs, en Colombie-Britannique, la météo pourrait collaborer un peu avec les sapeurs qui combattent quelque 200 brasiers dans la province. Environnement Canada prévoyait vendredi une baisse des températures et des probabilités d'averses pour les secteurs de Williams Lake, Pemberton et Nelson, où les feux dévastent des forêts entières.

Le porte-parole des équipes de lutte contre les feux de forêt, Kevin Skrepnek, a par ailleurs indiqué qu'aucun nouvel incendie n'avait été signalé depuis jeudi soir.

Les alertes sur la mauvaise qualité de l'air pour les secteurs de l'île de Vancouver ont été annulées, mais des avis subsistent pour Comox Valley, Whistler et la «Sunshine Coast».

Plusieurs municipalités de la province ont par ailleurs décrété des restrictions sur l'utilisation de l'eau potable, considérant le temps inhabituellement chaud et sec qui prévaut en cette période de l'année. Les résidants de Vancouver sont ainsi passibles d'une amende de 250$ s'ils arrosent plus d'une fois par semaine, ou en-dehors de la fenêtre matinale permise - de 4 h à 9 h. À Abbotsford, l'arrosage des pelouses est carrément interdit, et des patrouilles spéciales s'assurent du respect de l'ordonnance municipale.

De l'autre côté des Rocheuses, Parcs Canada a procédé jeudi à l'évacuation des visiteurs et des campeurs qui se trouvaient dans le secteur de la vallée de la Maligne, au nord du lac Medicine, dans le parc national Jasper, en Alberta.

Trois équipes de pompiers de Parcs Canada combattent l'incendie à l'aide de cinq hélicoptères et de lourds équipements. Les autorités croient que le brasier pourrait avoir été causé par un éclair.

Une porte-parole de Parcs Canada, Kim Weir, a précisé que l'incendie d'une superficie de 50 kilomètres carrés se trouvait à 14 kilomètres de la communauté de Jasper, et à 15 kilomètres de Maligne Lake.

«Nous prévoyons que le feu s'étendra dans la direction du Lac Maligne, qui est au sud, donc loin de la communauté de Jasper. Le risque pour la communauté est nul», a expliqué Mme Weir.

La porte-parole de Parcs Canada a affirmé que des rafales de vent et des éclairs étaient prévus plus tard dans la journée.

La route du Lac Maligne était fermée vendredi en raison de la visibilité réduite par la fumée.

Le parc national populaire demeure ouvert, mais il est interdit d'y faire des feux de camp.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer