Régis Labeaume, «ambassadeur de la francophonie» en Amérique

Régis Labeaume a présenté à New York le... (PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, PASCAL RATTHÉ)

Agrandir

Régis Labeaume a présenté à New York le projet d'un réseau nord-américain de villes francophones et francophiles.

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, PASCAL RATTHÉ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Richard Hétu

Collaboration spéciale

La Presse

(NEW YORK) N'en déplaise à son homologue montréalais Denis Coderre, Régis Labeaume a revendiqué hier à New York le titre de «capitale de la francophonie en Amérique» pour sa ville et, pour lui-même, le rôle d'ambassadeur du fait français sur l'ensemble de ce territoire.

Profitant d'une mission commerciale et touristique dans la métropole américaine, le maire de Québec a présenté le projet d'un réseau nord-américain de villes francophones et francophiles devant des représentants du corps consulaire francophone et de la société civile de New York. Régis Lebeaume veut inviter ces villes à mettre en valeur leur patrimoine francophone sur un site internet en voie de création. 

L'objectif est de partir de faits historiques pour créer un nouveau circuit touristique. Idéalement, ce circuit commencera ou aboutira à Québec, mais pourrait passer par toutes les villes du continent fondées, dirigées ou habitées par les fils de la Nouvelle-France et leurs descendants, de Chicago à Los Angeles en passant par Mobile, en Alabama.

Au moyen de ce site, le maire de Québec espère aussi faire la promotion des produits culturels francophones.

«Nous considérons que la vie française en Amérique n'est pas suffisamment vivante», a-t-il déclaré lors de sa présentation à la délégation générale du Québec à New York. «Il y a neuf millions de locuteurs francophones aux États-Unis et il n'y a pas beaucoup d'organisations qui tentent de faire le lien entre ces gens-là.»

Et d'ajouter: «Chez les Américains, l'idée de "roots" (racines) est importante. Nous avons une cohorte de baby-boomers qui est assez fortunée, qui veut voyager et se divertir. Du côté francophone, c'est un peu la même chose.»

En présentant son projet, Régis Labeaume a d'abord avancé que «Québec se considère comme étant la capitale de la francophonie en Amérique».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer