Une procureure de la Couronne à la tête du Bureau des enquêtes indépendantes

Me Giauque (au premier plan) quitte ainsi ses fonctions... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Me Giauque (au premier plan) quitte ainsi ses fonctions de procureure en chef du Bureau de lutte au crime organisé.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est une procureure de la Couronne d'expérience qui a consacré sa carrière à lutter contre le crime organisé, Me Madeleine Giauque, qui a été choisie pour diriger le Bureau des enquêtes indépendantes.

Longtemps réclamé par différents groupes de la société civile et de défense des droits, le Bureau des enquêtes indépendantes aura la responsabilité d'investiguer lorsqu'une intervention policière cause la mort d'un citoyen ou lui inflige des blessures graves.

Me Giauque quitte ainsi ses fonctions de procureure en chef du Bureau de lutte au crime organisé. Jusqu'à récemment, l'avocate pilotait pour la poursuite le dossier découlant de la vaste opération antimotards SharQc.

Rappelons qu'en 2009, des accusations de meurtre et de trafic de stupéfiants ont été déposées contre la quasi-totalité des Hells Angels du Québec.

Cinq ans plus tard, Me Giauque quitte le navire alors que les superprocès ne sont toujours pas commencés.

«C'est sûr que le procureur en chef est une personne clé dans une équipe, mais les mégaprocès ne sont pas l'affaire d'une seule personne. L'équipe de 13 procureurs dans SharQc va maintenir la même ardeur au travail», a assuré le porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Jean Pascal Boucher.

Un dur coup

Dans ce dossier, la poursuite a encaissé un dur coup en 2011 lorsque le juge James Brunton a choisi d'acquitter 31 des 155 accusés pour délais déraisonnables anticipés. Durant les étapes préliminaires du dossier, les tensions étaient d'ailleurs palpables entre la procureure en chef et la défense.

La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, s'est réjouie hier, dans un communiqué, de la nomination de l'avocate à l'«impressionnante carrière» qui «possède toutes les compétences requises et les aptitudes recherchées pour relever ce défi».

Me Giauque entre en fonction le 12 janvier et passera les mois suivants à bâtir son équipe d'enquêteurs. L'organisme doit démarrer ses activités au début de 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer