La population du Québec atteint 8,21 millions

Ainsi, le Québec comptait 8,21 millions d'habitants le... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Ainsi, le Québec comptait 8,21 millions d'habitants le 1er juillet 2014 comparativement à 8,18 millions à la fin de l'année 2013.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La population du Québec a crû l'an dernier, mais moins vite qu'avant, indique l'Institut de la statistique du Québec dans son Bilan démographique publié mardi.

Ainsi, le Québec comptait 8,21 millions d'habitants le 1er juillet 2014 comparativement à 8,18 millions à la fin de l'année 2013.

Le Québec comptait 73 000 habitants de plus en 2012, contre 63 000 personnes de plus en 2013, a précisé l'Institut de la statistique.

Les nombres de naissances et de décès sont restés à peu près stables. Il y a eu 88 600 naissances en 2013 comparativement à 88 700 en 2012.

De même, pour la première fois au Québec, la fécondité des femmes de 30 à 34 ans a dépassé celle des femmes de 25 à 29 ans, ce qui confirme la tendance générale des femmes à avoir des enfants plus tard dans leur vie.

Les changements survenus à la démographie du Québec s'expliquent par une diminution du nombre d'immigrants, qui est passé de 55 050 en 2012 à 52 000 en 2013, de même qu'à des pertes interprovinciales plus importantes que l'année précédente.

L'immigration provenait principalement de la Chine, de la France, de l'Algérie, d'Haïti, puis du Maroc.

C'est au profit de l'Ontario et de l'Alberta que le Québec a perdu le plus d'habitants. Son déficit migratoire est de 7100 face à l'Ontario et de 4700 face à l'Alberta.

L'Institut précise que si les données finales confirment les données cumulées à ce jour, le Québec aura vécu son plus important déficit migratoire interprovincial depuis 1998. Globalement, ce déficit migratoire interprovincial a atteint 13 100 personnes en 2013 comparativement à un déficit de 8700 personnes en 2012.

Par ailleurs, l'Institut souligne que l'espérance de vie des hommes vient de franchir le cap des 80 ans -ce qui était déjà le cas des femmes. L'espérance de vie des hommes a atteint 80,2 ans en 2013, comparativement à 84,1 ans pour les femmes.

De plus, les mariages religieux continuent de perdre en popularité. Ils ont représenté moins de la moitié des mariages entre conjoints de sexe différent en 2013.

Les mariages entre conjoints de même sexe ont représenté 3 % des mariages célébrés au Québec en 2013, soit environ 600 sur un total de 23 200 mariages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer