Winnipeg: Rinelle Harper obtient son congé de l'hôpital

Les parents de la victime, Rinelle Harper.... (Photo JOHN WOODS, La Presse canadienne)

Agrandir

Les parents de la victime, Rinelle Harper.

Photo JOHN WOODS, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
WINNIPEG

L'adolescente de 16 ans qui avait été agressée brutalement au centre-ville de Winnipeg il y a une semaine a obtenu son congé de l'hôpital.

Le grand chef David Harper, qui représente les Premières Nations dans le nord de la province, a confirmé que Rinelle Harper avait reçu son congé vendredi après-midi.

Il a indiqué que l'adolescente demeurerait chez ses parents à Winnipeg tout en se prêtant à un suivi médical. Il a mentionné qu'elle «souffrait» encore de ses blessures.

Le grand chef a affirmé que la famille espérait organiser une rencontre avec deux travailleurs de la construction l'ayant trouvée près de la rivière Assiniboine et ayant pris soin d'elle jusqu'à l'arrivée des secours.

La famille veut les remercier personnellement, a-t-il mentionné.

Deux suspects - un jeune homme de 20 ans et un adolescent de 17 ans - font face à des accusations de tentative de meurtre et d'agression sexuelle dans cette affaire.

La famille de Rinelle Harper appartient à la Première Nation de Garden Hill, mais la jeune femme résidait à Winnipeg depuis deux ans pour suivre des cours dans une école pour les jeunes autochtones.

La police affirme que Rinelle Harper a été battue sauvagement et jetée à la rivière. Elle aurait été en mesure de sortir, avant d'être de nouveau frappée avec un bâton de baseball.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer