Olivia Chow dans une caricature jugée «sexiste et raciste» par Mulcair

Olivia Chow... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Olivia Chow

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Justin Trudeau n'est pas le seul politicien à avoir maille à partir avec les médias de l'empire Sun.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, est en colère contre une caricature de l'ex-députée néo-démocrate Olivia Chow, candidate malheureuse aux élections municipales de lundi à Toronto, parue la veille du scrutin dans le Toronto Sun.

Dans cette caricature, dessinée par Andy Donato, on voit Mme Chow en costume Mao, portant des lunettes «bridées» et marchant sur la queue-de-pie de son défunt mari, l'ancien chef du NPD Jack Layton (de l'expression anglaise qui signifie «se faire élire dans le sillage de»).

M. Mulcair, le successeur de M. Layton à la tête du NPD, a dénoncé jeudi cette caricature, qu'il a jugée sexiste, raciste et offensante.

Participant à un forum du NPD sur les enjeux féminins, M. Mulcair a estimé que cette caricature «raciste d'une personne chinoise (...) illustre bien les préjugés et la haine qui persistent contre les femmes». Le chef de l'opposition a brandi un exemplaire de la caricature avant de la déchirer, et a ensuite offert les morceaux à quiconque pourrait croiser bientôt un dirigeant des journaux Sun.

La section torontoise du Conseil national des Canadiens chinois a aussi porté plainte au «Toronto Sun», plus tôt cette semaine. Le quotidien a défendu la caricature, plaidant qu'Andy Donato dessine depuis longtemps les députés néo-démocrates en costume Mao, peu importe leur origine ethnique.

La direction du Toronto Sun a aussi écrit que son caricaturiste «exagère» toujours les traits physiques de ses sujets, «sans égard à la race ou à l'origine ethnique». Mais si certains ont pu y voir une insistance sur l'origine chinoise de Mme Chow, le quotidien s'en excuse.

Le mois dernier, Justin Trudeau a annoncé qu'il ne parlerait plus aux journalistes du réseau Sun News Network, après que l'animateur vedette Ezra Levant se fut lancé dans une longue diatribe contre la moralité et les moeurs du chef libéral, de son père et de sa mère. M. Trudeau a mis fin au boycottage lorsque le réseau a présenté ses excuses - même si l'animateur Levant ne l'a jamais fait personnellement.

Postmedia a récemment conclu un accord pour acheter les journaux Sun de Québecor, qui conserverait le réseau de télévision Sun News.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer