Disparition à Calgary: un homme «troublé» interrogé

Des agents procédaient à la fouille de l'endroit... (Photo Jeff McIntosh, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Des agents procédaient à la fouille de l'endroit délimité, samedi en début de soirée, soit une route surplombée par des arbres, tout juste au nord-est d'Airdrie, une ville-dortoir au nord de Calgary.

Photo Jeff McIntosh, archives La Presse Canadienne

Bill Graveland
La Presse Canadienne
CALGARY

Un homme identifié comme personne d'intérêt dans la disparition mystérieuse d'un jeune garçon de Calgary et de ses grands-parents a été décrit comme étant «intelligent, mais troublé» dans d'anciens documents de la cour.

L'homme interrogé par la police en lien avec la disparition de Nathan O'Brien, cinq ans, et de ses grands-parents Alvin et Kathy Liknes, samedi, serait Douglas Garland, selon les médias locaux.

La police a précisé que l'interrogation avait pris fin dimanche, mais que l'homme était toujours considéré comme une personne d'intérêt dans l'enquête. Il est cependant demeuré détenu pour une accusation de vol d'identité non liée à la disparition.

L'homme de 54 ans s'est brièvement présenté en cour pour une comparution par vidéo, lundi. Il devra se présenter à une audience pour sa libération sous caution mercredi.

Le père de Nathan, Rod O'Brien, a assisté à la comparution. Lorsqu'on lui a demandé s'il était au courant de liens entre sa famille et M. Garland, il a répondu que oui, mais qu'il n'allait pas commenter à ce moment.

Nathan O'Brien se trouvait chez ses grands-parents pour y passer la nuit, le 29 juin, après que le couple eut organisé une vente dans sa propriété. M. et Mme Liknes se débarrassaient de leurs biens pour aller s'installer au Mexique.

Lorsque la mère du garçon est allée le chercher le lendemain, la maison était vide. La police a confirmé y avoir retrouvé des traces de violence, mais elle espère toujours retrouver les disparus vivants.

Des documents de la cour révèlent que M. Garland a déjà fait de la prison pour avoir fabriqué des amphétamines dans la ferme de ses parents.

En cavale dans les années 1990, il a adopté l'identité de Matthew Kemper Hartley, un adolescent de l'Alberta décédé en 1980. Il a été arrêté en mai 1999. Il a alors plaidé coupable à des accusations de trafic de drogue et a été condamné à 39 mois de prison, en plus d'un mois supplémentaire pour possession de matériel volé.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer